INFINITYUM
Plus d'infos sur INFINITYUM
Pagan métal
Chroniques

Alliance
Enora
Journaliste

INFINITYUM

«« Alliance », une création de très bonne qualité tant dans la diversité que propose Infinityum à travers chaque morceau que dans l'engagement constant des musiciens»

10 titres
Pagan métal
Durée: 46 mn
Sortie le 29/03/2019
5152 vues

Infinityum fait parti des jeunes groupes français de Pagan Metal et s'est formé en 2016. Un an plus tard, ils accompagnent Tengger Cavalry pour un concert parisien après avoir dévoilé l'album « Lord Of The Infinite ». Cette préoccupation du passage de l'album au live est permanente chez le groupe et c'est dans ce même esprit que nous découvrons aujourd'hui « Alliance ».

Comme tout bon album de Pagan qui se respecte, celui-ci s'ouvre sur une introduction, ‘Alliance', qui se veut majestueuse et imposante avec un effet orchestral plutôt bien pensé mais à côté duquel la ligne rythmique sonne de façon cheap. Le problème semble néanmoins davantage venir du mixage que de la composition en elle-même. Ce petit souci avec la batterie se poursuit sur ‘A Glimmer Of Hope', mais en dehors de ça, la chanson est à la mesure des attentes de l'auditeur du genre qui appréciera le travail au clavier qui pourra rappeler les ambiances de certains groupes de Sympho Black. La basse entraîne les guitares dans son sillage pour ‘Spirits Of The forest' où elle donne le ton et semble enfin prendre pleinement sa place. Toutes les bonnes recettes du genre sont mises en application et il ne fait aucun doute que le groupe emportera une fosse dans son univers musical !

Avec ‘The Majestics Ones', on bascule dans d'autres références, passant d'un univers guerrier mais bondissant et joyeux à quelque chose de plus mystique, dans la veine de ce que des groupes comme Arkona peuvent proposer. Cette diversité est un véritable atout pour Infinityum qui ne s'enferme pas dans un sous-genre du Pagan et se donne la liberté de toucher à tout, en témoigne le plus agressif et classique ‘Between Heaven And Sea'. Les musiciens nous proposent ensuite un interlude digne de Tim Burton avec ‘The Journey', une ébauche musicale dans un genre très différent du reste de l'album mais qu'ils semblent tellement bien maîtriser qu'on ne peut que les encourager à donner un peu plus dans cette atmosphère gloomy et spooky à l'avenir !

‘Sons Of The Sun' est un morceau équilibré et très bien pensé sur lequel le groupe mêle divers influences, laissant une place centrale à la voix, tantôt screamée, tantôt chantée, et toujours délivrée à travers une performance intense et engagée. La chanson suivante, ‘Fangs, Claws and Horns' a été dévoilée il y a quelques temps avec un clip que vous pouvez découvrir un peu plus bas. Avec ‘Blood Moon', Infinityum semble enfin ralentir la cadence et prendre le temps de poser le cadre d'un morceau solennel et qui revient des atmosphères évoquant une cérémonie païenne au clair de lune. ‘Dirge Of The Night', plus proche, une nouvelle fois, du Pagan-Black, assure une conclusion réussie à cet album !

« Alliance » est une création de très bonne qualité, tant dans la diversité que propose Infinityum à travers chaque morceau que dans l'engagement des musiciens. Le groupe pose un décor et emporte l'auditeur dans un voyage presque théâtral qu'on ne peut qu'applaudir !