JIZZY PEARL OF LOVE/HATE
Plus d'infos sur JIZZY PEARL OF LOVE/HATE
Hard Rock

All You Need Is Soul
Eugenie
Journaliste

JIZZY PEARL OF LOVE/HATE

«« All You Need Is Soul » est clairement une réussite, voire un triomphe de Jizzy Pearl, qui a su s'entourer des musiciens tout aussi remarquables afin de ne laisser s'échapper aucune des facettes de son talent vocal.»

12 titres
Hard Rock
Sortie le 11/05/2018
4369 vues

L'album « All You Need Is Soul », sorti le 11 mai dernier, signe le grand retour du frontman légendaire de l'un des groupes phares des années 1990, Jizzy Pearl. La composition du groupe est sujette à tourments : le lead chanteur Jizzy Pearl s'entoure, pour ce nouvel opus, de Dave Moreno (batterie), et de Darren Householder (guitare). On attend beaucoup de « All You Need Is Soul », l'album que Jizzy Pearl lui-même évoque comme « le meilleur depuis « Blackout In The Red Room » (le tout premier opus du groupe, ndlr).

« All You Need Is Soul » est un mix entre les tendances du rock classique, marquées clairement dans le vocal de Jizzy Pearl, qui mérite une évocation supplémentaire, et la très moderne performance de Darren Householder à la guitare et de Dave Moreno à la batterie. On se croirait dans la bande-son d'un film d'action tant le rythme n'est jamais relâché : du bon vieux hard rock certes modernisé, mais pas dénué de son charme. « Frustrated » se compose, lui aussi, d'une dimension très old school, à la limite du hard rock et du rock' n' roll : un morceau déchaîné dès l'intro, les guitares à fond, le vocal de Jizzy Pearl qui rajoute une touche carrément funky, la batterie justement dosée au second plan, une impression de se retrouver à un concert des années 1990, en somme. A noter, le très talentueux Darren Householder à la guitare. Un ralentissement du rythme avec le mélodique « It Doesn't Matter », un titre remarquable. Une dimension nostalgique, les guitares beaucoup plus mélodiques, Jizzy Pearl plus touchant que jamais, une ambiance acoustique font l'effet magique de nous faire revenir dans les sonorités des années 1980, mais en mieux.

On revient sur des rythmes plus hard rock avec « Mortified » : un duo guitare/batterie plus rock que jamais, un rythme toutefois descendant par la suite, avec le lead vocal qui semble jouer un rôle secondaire tant les instruments prennent le devant. Une compo intéressante malgré tout, surtout grâce au rythme plus réfléchi, et un solo de la guitare très réussi. « You Don't Know What It's Like » rend son premier rôle au vocal de Jizzy Pearl, et nous fait revenir aux sources du rock, aux rythmes pas forcément effrénés mais qui n'en épatent pas moins. Un titre à l'image de The Beatles, du début jusqu'à la fin, avec un refrain plus que réussi qui démontre toute l'étendue du talent vocal de Jizzy Pearl.

« House of Sin » se distingue, lui aussi, par une compo carrément originale : c'est un hard rock version légère, voire funky. Cette touche est toujours apportée par le vocal de Jizzy Pearl qui s'adapte probablement à tous les styles. Le rythme part dans tous les sens, mais ce joyeux chaos demeure un titre réussi. On continue dans le funky avec « Comin Home To The Bone » : Jizzy Pearl provoque carrément, et sans des guitares à leur paroxysme on se croirait, une fois de plus, dans un morceau techniquement proche des Beatles.

« Little Treasures » change la donne : c'est clairement un morceau hard rock, au rythme quasi-opprimant, mais le back-vocal reste mélodique. « High For An Eye » reste une composition dont les racines se trouvent dans les années 1980, les guitares à fond, le vocal perçant de Jizzy Pearl qui monte par-dessus celles-ci, un rythme qui demeure assez captivant, sans doute ce titre aurait pu être joué dans les concerts de cette époque. « Mr Jimmy » est une performance à lui tout seul : complètement désordonnée, ici c'est la voix du chanteur qui mène la danse, le tout a presque les airs d'une improvisation mais c'est ce qui fait son charme. Et plus le morceau avance, plus on a l'impression que la machine va se briser, ce qui n'arrive pas, bien entendu. « You're Gonna Miss Me When I'm Gone » est sans doute le morceau phare de l'album : il aurait pu être la carte de visite du groupe tant tout y est, le hard rock mais teinté d'une dimension rock' n' roll, le vocal parfaitement rock mais qui reste mélodique. Un titre merveilleusement provocateur. « All You Need Is Soul » est clairement une réussite, voire un triomphe de Jizzy Pearl, qui a su s'entourer des musiciens tout aussi remarquables afin de ne laisser s'échapper aucune des facettes de son talent vocal.