All These Countless Nights
United Rock Nations

DEAF HAVANA

«Un grand plaisir d'écouter cet album d'une très bonne qualité !»

12 titres
Rock
Durée: 45 mn
Sortie le 27/01/2017
9064 vues
SO RECORDINGS
Ayant fait pas mal de chemin depuis sa formation en 2005, en Angleterre, Deaf Havana revient en force avec son nouvel album « All These Countless Nights », quatre ans après le précédant. Le quintet se compose, comme depuis un moment déjà, de James Veck-Gilodi, au chant et à la guitare rythmique, Matthew Veck-Gilodi à la guitare lead, Tom Ogden à la batterie, Lee Wilson à la basse, et Max Britton au clavier/piano.

Deaf Havana compte quatre albums. « Meet Me Halfway, At Least » en 2009, « Fools and Worthless Liars » en 2011, et « Old Soul » en 2013. Ce qui fait donc de l'album dont nous allons parler leur quatrième.

Intitulé « All These Countless Nights », le nouvel opus du combo britanique comporte douze titres pour une durée de 45 minutes.

Pour débuter cet album, nous avons le droit à « Ashes, Ashes », un morceau commençant en acoustique avec le chant, avant de voir l'arrivée des guitares électriques. On retombe ensuite doucement sur un passage avec la batterie, le chant, la guitare acoustique, le tout accompagné par le piano. Au long du titre, on retrouve cette alternance entre ces passages plus « calme » ou plus « énervés » …. On retrouve dans le même genre « England » par exemple, ou encore « Pensacola, 2013 ».

Sur un titre comme « Fever », on retrouve une grosse énergie, avec d'énormes lignes de basse, au long du morceau sans trop d'acalmies.
« St. Pauls » ou « Seattle » par exemple, se démarquent comme étant des titres assez « paisibles ». Le dernier notamment, par la présence de la guitare acoustique tout au long du titre, sans qu'il n'y ait de guitares électriques, avec même parfois des passages ou seul la guitare accompagne le chant.

Pour tirer une conclusion de tout ceci, Deaf Havana livre un album d'une qualité certaine. Accompagné d'une bonne production, les compositions du groupe sont de qualité. C'est de ces albums qui font plaisir à écouter !

Mercier Timothé