AIRBOURNE
Plus d'infos sur AIRBOURNE
Hard Rock
Chroniques

Breakin' Outta Hell
JackL
Journaliste

AIRBOURNE

«Airbourne signe un coup de maître avec "Breakin' Outta Hell". Tout simplement un must-have pour tout fan de Hard Rock !»

11 titres
Hard Rock
Durée: 40 mn
Sortie le 23/09/2016
8422 vues
On ne présente plus Airbourne. Longtemps comparés à AC/DC, le groupe à su se forger sa propre identité au fil d'albums tous aussi impressionnants les uns que les autres, ainsi que des prestations live frisant la folie complète. Gravissant les échelons au fur et à mesure des années sans que rien ne les arrête, Airbourne est aujourd'hui un incontournable du Hard Rock moderne, mais également un remplaçant de choix quand les plus grands seront sur la touche.

Après "Runnin' Wild", "No Guts, No Glory" et "Black Dog Barking", ainsi qu'une signature récente sur Spinefarm Records et un retour de Bob Marlette en tant que producteur, le groupe sort le 23 Septembre 2016 son 4ème album (ou 5ème si on compte leur premier EP limité "Ready To Rock"), intitulé "Breakin' Outta Hell".

Un peu moins de sobriété cette fois, la pochette nous montre un Joel O'Keeffe zombifié, poussant les murs et semblant s'échapper de l'enfer pour nous balancer une bonne dose de Rock 'n' Roll dans nos tronches (Bein oui, plutôt pertinent vu le titre de l'album...). On regarde, on sourit et on insère la galette dans le lecteur, pour entendre résonner le puissant riff du déjà bien connu (et déjà joué live) titre éponyme, "Breakin' Outta Hell". C'est puissant, lourd et bien heavy. On sent que le groupe continue sur sa lancée, amorcée avec l'album précédent, "Black Dog Barking".

Cette impression est confirmée avec le titre "Rivalry". Ce titre est à Airbourne ce que "Dogs Of War" est au dernier album d'AC/DC : Un pur moment de puissance, avec des chœurs très travaillés. D'ailleurs, Mike Fraser, toujours aux commandes du son, à fait un super boulot sur les voix. L'album en lui-même est très bien mixé, mais on sent qu'un gros travail a été effectué sur les chœurs, à l'instar de l'album précédent.

L'album regorge de riffs énormes. D'une durée plutôt courte, 11 titres pour 40min environ, il n'y a pas de titres "remplissage", comme "No Guts, No Glory" pouvait en compter certains. On va droit au but, et c'est ce qui contribue à rendre de disque comme il l'est : Un must-have pour tout fan de Hard Rock.

Si des morceaux comme "It's Never Too Loud For Me", "I'm Going To Hell For This" ou encore "Never Been Rocked Like This" sont des titres assez puissants, Airbourne sait rester fidèle à ses fondamentaux : le Rock 'n' Roll. Avec "Get Back Up" (faisant étrangement penser à "Got Some Rock 'n' Roll Thunder" de vous-savez-qui), "Down On You", un des meilleurs titres de ce 4ème album, le surprenant "When I Drink I Go Crazy" ou encore "Do Me Like You Do Yourself", les fans auront de quoi s'en mettre plein les cages à miel. Mais c'est surtout sur le rapide et génial "Thin The Blood" que les cheveux risquent de bouger en live. On saluera la performance du batteur Ryan O'Keeffe dont personne n'aimerai pas être à sa place.

L'album termine sur "It's All For Rock 'n' Roll". Déjà pertinent en fin de CD, le titre pourrait bien devenir leur hymne de fin de concert. Les chœurs, scandés en fin de morceaux, en donneraient presque des frissons.

L'album terminé, on se remet du coup de poing dans la face qu'on vient de se prendre et on se le repasse, encore plus fort. Vivement le prochain, rien à dire de plus. Merci Airbourne.