Accursed (EP)
Enora
Journaliste

VALE OF PNATH

«A la manière de l'extase horrifiée du spectateur découvrant « Le Pandemonium », l'auditeur plonge dans les abîmes de l'univers de Vale Of Pnath, transporté et terrifié par « Accursed »»

7 titres
Technical Death Metal
Durée: 29 mn
Sortie le 17/05/2019
1510 vues

Formé en 2006 aux Etats-Unis, Vale Of Pnath est un quintet qui compte déjà deux albums à son actif, « The Prodigal Empire » paru en 2011, et « II », paru en 2016, et qui évolue dans le milieu du Technical Death Metal. On le sait, cette scène comment enfin à obtenir la lumière qu'elle mérite et les sorties de qualité se multiplient, alors voyons ce que l'EP « Accursed » nous réserve.

Des sons étouffés et qu'on ne parvient pas vraiment à distinguer se mettent lentement en place sur ‘Shadow And Agony', qui sert vraisemblablement d'introduction à l'EP. Une rythmique lente et presque mystique apparaît avant d'être avalée par des sons stridents et mécaniques qui confèrent un petit côté The Doof Warrior de « Mad Max » à l'ensemble. La basse d'Andy Torres pose les bases d'un titre qu'on attend presque atmosphérique, mais ‘The Darkest Gate' ne tarde pas à prendre la forme d'un déferlement de violence brute, portée par les screams démoniaques du frontman et la batterie frénétique de Michael Blume. Ce qui est intéressant, et ce que renforce ‘Skin Turned Oil', c'est que Vale Of Pnath se place dans une perspective Tech Death parfois très éloignée des tendances actuelles du genre. Si les acrobaties des guitares de Vance Valenzuela et Harrison Patuto peuvent parfois rappeler d'autres groupes, l'atmosphère générale est bien plus sombre et chaotique que ce à quoi on peut être habitué, mais c'est tout à l'honneur des musiciens ! Petit bémol, on aurait préféré un son de clavier plus propre en conclusion.

Arrive alors la chanson éponyme de cet EP, et elle compense sans peine la fin de ‘Skin Turned Oil', qui nous avait laissé un petit arrière-goût amer tant il est surprenant que le groupe ne l'ai pas davantage soignée. ‘Accursed' offre quelque chose de totalement différent et d'encore plus puissant que ce qu'on a pu entendre jusque là. Avec ‘Audient Void', Vale Of Pnath a la bonne idée de proposer un interlude qui, dans la continuité étrange de ‘Shadow And Agony' permet de construire une histoire sur le format court d'un EP. Bien plus enlevé et mélodique, ‘Obsidian Realm' a tout pour séduire les amateurs du genre par son énergie débordante et l'intelligence de sa composition qui mise sur les atouts du groupe et la voix du charismatique Reese qui tient son rôle de frontman à la perfection. Et c'est ‘Spectre Of Bone', à la fois organique et symphonique, qui marque la fin de cet EP, apportant une pierre de poids à l'édifice que les musiciens ont bâti devant nous.

« Accursed » est un EP de très bonne qualité et dont le court format n'a aucunement freiné Vale Of Pnath qui nous propose une véritable histoire qui se tient d'un bout à l'autre et qui se révèle dans sa mise en musique. A la manière de l'extase horrifiée du spectateur découvrant « Le Pandemonium » de John Martin, l'auditeur plonge dans les abîmes de l'univers du groupe, transporté et terrifié.


VALE OF PNATH
Plus d'infos sur VALE OF PNATH
Technical Death Metal