SHEZMU
Plus d'infos sur SHEZMU
Death Metal

A Travers Les Lambeaux
Julien Pingenot
Journaliste

SHEZMU

«Avec ce premier album, Shezmu nous offre un Death Metal sombre et suffocant à l'imagerie égyptienne maîtrisée.»

7 titres
Death Metal
Durée: 31 mn
Sortie le 27/07/2020
439 vues

Formé en 2016, les québécois de Shezmu débarque en cette fin de mois de juillet avec son premier album : « A Travers Les Lambeaux ».Shezmu base sa musique ainsi que ces visuels et paroles sur la mythologie égyptienne, ce qui est assez intriguant au premiers abords. En effet, des groupes s'inspirant de la mythologie égyptienne sans rentrer dans le cliché est plutôt rare. A ma connaissance seul Nile s'en sort bien, mais comparer Nile et Shezmu est difficile tant les deux groupes différent en tout points, mise à part l’Égypte...

L'album s'ouvre avec le titre éponyme et sans attendre nous sommes attaqué par un riffing sauvage et lourd venant donner le goût de la prochaine demi-heure à venir. Shezmu joue un Death metal très sombre, ambiant et lourd. Par moment, on pourrai le rapprocher de gros death/doom comme Disma par exemple. Un grand soin est apporté à l'ambiance que dégage les morceaux, en effet sur toute la durée de l'album une atmosphère suffocante nous attaque de toute part et plus l'album avance plus ce sentiment de mal-être est palpable. Sur toute la durée de l'album nous sommes oppressé par ce chant guttural constamment plongé dans la réverbe, lui donnant un côté menaçant et hors du temps.

Avec « A Travers Les Lambeaux », Shezmu nous embarque dans une cérémonie rituelle et tribale.Cette cérémonie est assez évolutive durant l'album, c'est avec un esprit conquérant que l'on commence cette cérémonie avec des titres comme l'éponyme ou « Cérémonie Magique pour la Bataille de Megiddo », puis par une phase méditative sur « Interlude – La Rage », puis nous revenons à ce côté guerrier et vengeur avec « Le Secret des Ziggourats » et « L'arrivée des Temps Déchus » qui nous préparent à la pièce maîtresse de l'album « Lex Talionis », se traduisant par Loi du Talion, qui résume à elle seule cette idée de vengeance guerrière.

Pour un premier album, c'est une belle réussite ! En effet, les morceaux sont assez variés et chacun apporte sa touche à un album riche en ambiances. Ces touches vont de breaks bien senti comme sur la fin du titre éponyme ou encore cette interlude instrumentale « Interlude – La Rage », où instruments traditionnels nous entraînent dans une transe solennelle. Le riffing est varié et diablement efficace, le chant oppressant et le tout emporter par une section rythmique précise et juste. Autre point de réussite en le mix. En effet, il est bien dosé et accompagne très bien les morceaux en les rendant cohérent les uns des autres, et rend l'album encore plus suffocant et sombre.

En conclusion, ce premier album de Shezmu est une belle surprise ! Ayant été attiré par l'artwork, je ne savais pas trop à quoi m'attendre et au final c'est un album de Death Metal très solide et qui arrive à combiner avec aisance et précision toute ses influences, tant musicales que thématiques.