A Home For All (EP)
Morbid Domi
Journaliste (Belgique)

MATE'S FATE

«''Mate's Fate nous sort un E.P. prometteur, offrant un métalcore engagé et présentant un mordant digne des cultissimes Belges d'Aborted.''»

5 titres
Durée: 17 mn
Sortie le 11/01/2017
9523 vues
HOMELESS RECORDS
Découvrir un nouveau groupe, à mes yeux, c'est toujours un privilège car c'est aussi l'occasion de découvrir le travail effectué par des jeunes artistes, c'est aussi tenter de plonger dans leur univers, de voir si le talent est manifeste ou non.

Justement, puisque nous parlons de talent, c'est avec joie non dissimulée que j'ai découvert Mate's Fate, groupe nous venant de Lyon, formé fin 2015 sous l'impulsion du chanteur, Matthieu Delage et du batteur, Nicolas Ammollo. Non rassurez-vous, ce n'est pas un duo de type Inquisition qui nous attend. Ces joyeux sires ont opté pour le Métalcore. Notons que le duo initial s'est complété de trois membres, Yoan Larme et Quentin Reberat à la guitare et Nicolas Giroud à la basse.

Notre quintet artistique Lyonnais a mis 6 mois pour produire les 5 titres de son E.P. « A Home for All » qu'ils ont enregistré chez MD Studio Production pour ensuite le faire mixer et masteriser chez Homeless Records.
Si le parcours décrit ici semble banal car relevant d'un véritable chemin de croix, dûment pris par tout artiste qui se lance dans la carrière, il m'apparaît à travers le titre de leur mini-galette, une forme de bienveillance que je tiens à saluer. La notion de logement pour tous montre la pertinence de l'engagement social de nos jeunes artistes à l'heure où bien des actions sont menées pour tenter d'ancrer les plus démunis dans une forme de logement pérenne (Housing First, pensions de famille,…) ; bref, bien des dispositifs qui ont toute leur importance dans cette société de plus en plus difficile à habiter.
J'apprécie aussi fortement l'artwork de la pochette qui est sobre mais prenante.

Nos Lyonnais le disent, ils ont souhaité « créer une oeuvre poignante aux couleurs nostalgiques ».
Il est temps de se pencher sur leur musique.
A quoi nous attendre ? Leur univers est-il en congruence avec leur intention première ?

Levons d'emblée tout suspense, par-delà son excellent son, cet E.P. transpire la fraîcheur.

Le titre éponyme est vraiment prenant, nous fait penser à Architects tant par la richesse musicale que par l'apport du mordant dans le chant, bien engagé, flirtant dans ses parties plus abruptes avec la puissance du Deathcore.

Des espaces mélodiques nous entraînent tout au long de cette galette.
Le riffing de guitare est posé avec pertinence sans trop en faire, balisant à merveille la quadrature de chaque morceau. Le chant clair est presque atmosphérique, ce qui apporte un effet de bon augure. La basse est martiale et survole l'ensemble.

La seconde piste, « Hopeway » débute sur un splendide arrangement électronique amorcé tout en douceur pour ensuite nous plonger dans l'esprit même du métalcore. Le morceau est totalement captivant.

La vitesse d'exécution s'accélère un fifrelin sur « Prison of Silence » avec un jeu de guitare qui se dévoile avec un petit grain de folie. On apprécie le jeu de batterie qui appuie correctement l'architecture du morceau.

« Souvenirs » sonne un peu à la Linkin Park, bien que je préfère l'essence de Mate's fate tant l'engagement est ici énorme avec une énergie diabolique. C'est le morceau le plus agressif qui montre une faculté d'adaptation intéressante sur des registres variés. Superbe morceau.

La dernière piste « Under Cover » présente un petit lien à la Fear Factory par la richesse de la rythmique. Les parties chant clair et semi-growlé se complètent à merveille. Superbe morceau.

Clairement, Mate's Fate possède toutes les qualités requises pour mener une brillante carrière.
Nous sentons des gens qui en veulent, pressés de monter sur scène pour aller nous offrir leur art.

Je recommande sincèrement à tous les passionnés de Metalcore de plonger sur cet E.P. qui vous scotchera les neurones. Quant à ceux qui n'apprécieraient pas ce sous-genre, je suis persuadé que ce groupe peut vous apporter des sensations intéressantes, surtout si vous aimez le Death metal.

J'applaudis, debout, le superbe travail réalisé là.

Morbid Domi (Janvier 2017)