A Brief Introduction to Human Experiments
Shades Of God
Journaliste

AD PATRES

«« A Brief Introduction to Human Experiments » est un album de pur Death Metal composé de 10 titres tous plus puissant les uns que les autres, durant lesquels Ad Patres étale sa science de l'Extreme»

10 titres
Death Metal
Durée: 34 mn
Sortie le 08/02/2019
3463 vues
XENOKORP

C'est en 2012 qu'Ad Patres s'est fait connaitre grâce à son premier album, « Scorn Aesthetics ». Les critiques avaient été unanimes et saluaient le Death Metal des Bordelais, en mettant en avant la puissance et le côté technique d'une formation avec un gros potentiel. Cet album leur avait d'ailleurs ouvert les portes de nombreux festivals en Europe, et on en venait légitimement à penser que l'avenir s'annonçait sympa pour les gaillards, sauf que, les aléas de la vie ont fait que malheureusement Ad Patres n'a pas pu surfer sur la belle vague de « Scorn Aesthetics » pour s'imposer comme c'était prévu.

Il aura fallu attendre presque 7 ans pour les voir revenir dans les bacs avec « A Brief Introduction to Human Experiments », une attente extrêmement longue, mais qui croyez nous en valait la peine. Si la vie avait une logique, la compétence serait toujours mise en avant et récompensée. Mais voilà, nous vivons dans une époque où la médiocrité est reine, pire : elle dispose d'un public nombreux. Ad Patres est un groupe qui ne manque de talent, celles et ceux qui ont écouté « Scorn Aesthetics » et/ou les ont vus en live peuvent en témoigner, avec les Bordelais ça tabasse mais toujours avec élégance. « A Brief Introduction to Human Experiments » est un album de pur Death Metal composé de 10 titres (8 si on soustrait l'intro et l'interlude) tous plus puissant les uns que les autres, durant lesquels Ad Patres étale sa science de l'Extreme sans jamais perdre le fil. Ici, la brutalité et la technique sont en parfaite harmonie pour donner naissance à des morceaux impeccablement structurés comme les surpuissants 'Mechanical Enlightenment' et 'Led By Flesh' où les blasts sont absolument terrifiants d'efficacité. Rien n'est laissé au hasard, tout se joue au millimètre, pour le coup le timing est toujours parfait. Si dans un premier temps on pense naturellement à des influences old school comme Morbid Angel, Incantation ou même dans une moindre mesure Cannibal Corpse, on remarque très vite que le registre d'Ad Patres est bien plus large, que le spectre musical des Bordelais est bien plus étoffé. 'Symbiosick' parle pour lui, les changements de rythmes sont légions, les contre-temps également, c'est un véritable récital qui est offert à base de riffs gras sur des vocaux ultra gutturaux. 'Verses Void' n'est pas en reste, son intro dantesque débouche sur une folle cavalcade que seul un sublime solo stoppe momentanément. Si vous n'en avez pas assez pour être convaincu 'Spellbound' pourrait bien définitivement enfoncer le clou, dans le genre titre qui dézingue, on fait difficilement mieux.

La claque mise par « A Brief Introduction to Human Experiments » est relativement impressionnante, ce n'est pas qu'on en doutait mais il faut avouer que l'absence discographique du groupe devenait longue et les questions nombreuses. Les réponses sont claires, elles tiennent en une trentaine de minutes de pure rage calibrée et estampillée qualité made in France.

Ad Patres délivre un opus de haute volée qui renvoie bien des formations dans leurs salles de répétitions tant le contenu est explosif. De l'artwork à la production, en passant par le mixe, c'est une véritable réussite pour un groupe dont le potentiel entrevu en 2012 s'est largement confirmé sur ce nouvel album. « A Brief Introduction to Human Experiments » c'est tout simplement la sensation Death Metal de ce début d'année.

AD PATRES
Plus d'infos sur AD PATRES
Death Metal