ΑXΩ (Alpha X Omega : Le Magistère de l'Abnégation)
Shades Of God
Journaliste

MISANTHROPE

«Savoureux mélange de Death, Thrash, Heavy, Doom et Sympho qui fleurent bon l'occulte, 'ΑXΩ (Alpha X Omega : Le Magistère de l'Abnégation)' est l'un des albums les plus directs que Misanthrope ait offert»

12 titres
Progressive/Melodic Death Metal
Durée: 61 mn
Sortie le 27/10/2017
7868 vues

À bien des égards, Misanthrope est l'un des groupes cultes de notre scène hexagonale. Presque 30 ans de carrière, un éternel amour de la langue de Molière, des albums majestueux (contenu et contenant), un line-up solide et fidèle depuis 2002, ainsi qu'une influence non négligeable sur bon nombre de groupes. Mais depuis le milieu des années 2000 et l'avènement d'Internet, Misanthrope s'est fait plus discret, certainement la faute à une époque où la musique dématérialisée est reine et que les chroniques se lisent sur un ordinateur (quand ce n'est pas un smartphone) et plus du papier.

Néanmoins, il ne serait pas de bon ton de s'évertuer à vouloir changer le monde de la musique au travers de ces lignes, l'important est ailleurs, il se situe dans ce dixième album de Misanthrope, le nommé : 'ΑXΩ (Alpha X Omega : Le Magistère de l'Abnégation)'.

Être avant-gardiste n'a jamais été une franche réussite pour l'homme. Ceux qui l'ont été ont souvent été mal compris, vilipendés, raillés et bafoués. Sauf dans le Metal, du moins à une certaine époque, et Misanthrope l'a été. Aujourd'hui encore les traces de l'avant-garde sont présentes dans son ADN, même après 29 ans de dur labeur. Savoureux mélange de Death, Thrash, Heavy, Doom et Sympho qui fleurent bon l'occulte, 'ΑXΩ (Alpha X Omega : Le Magistère de l'Abnégation)' est l'un des albums les plus directs que Misanthrope ait offert. Riffs canons, basse ultra présente, batterie fulgurante, textes en français et vocaux puissants, c'est un récital que nous offre S.A.S De L'Argilière et ses compères. Des styles dont Misanthrope se joue pour proposer des titres à la fois brutaux et mélodiques, et déployer une émotion qui n'est pas feinte. Si ''La Fabrique du Fataliste'' fait volontiers parler l'aspect Death / Thrash, ''Noyade Abyssale'' fait ressortir quant à lui le côté Doom pour un morceau parcouru de passages lourds à souhait. Une lourdeur que l'on retrouve également avec un épique ''Aux portes de la Basilique de Gilles de Rais'' possédant quelques touches biens senties de Celtic Frost. Alpha X Omega offre un large panel du savoir-faire séculaire de Misanthrope, la basse de l'immense Jean-Jacques Moréac résonne dans l'immensité du surpuissant ''Ardente Psychopathophobie'' dont la brutalité n'a d'égale que son élégance. Si le bassiste de coeur est ici mis à l'honneur, les illustres Anthony Scemama (guitare) et Gaël Féret (batterie) ne sont pas en reste, loin de là, leur classe naturelle éclabousse les somptueux ''Me Suivras-Tu'', ''Galatia'' et ''Epuration'' avec des changements de rythmes fous et des soli vertigineux qui ajoutent du splendide au merveilleux. La grande et belle surprise est assurément ''Vénus Callipyge'', une diabolique ballade qui permet d'apprécier pleinement la palette vocale d'un S.A.S De L'Argilière au sommet de son art.

La légende raconte que Misanthrope a retrouvé le feu et l'envie après une série de prestigieux concerts, que l'inspiration et la force créatrice sont revenues sans crier gare. Et bien qu'il en soit ainsi, qu'elle dise vrai ou non, réjouissons nous et délectons nous de cet 'ΑXΩ (Alpha X Omega : Le Magistère de l'Abnégation)' qui est en un mot comme en mille : époustouflant. Il s'ajoute à la longue liste des oeuvres intemporelles délivrées, comme 'Libertine Humiliations', 'Sadistic Sex Dæmon' ou plus récemment de l'album concept sur Charles Baudelaire, 'IrréméDIABLE'.

De ''La Fabrique du Fataliste'' à ''Âpres Vagissements'' il n'y a pas un seul moment de répit, chaque note, chaque mot sont pesés et sublimés par ces artistes n'ayant leur pareil. Si la naissance et la mort sont l'alpha et l'oméga de l'existence, espérons que ceux de Misanthrope ne soient qu'un prélude à un nouvelle existence. ''Je suis l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin, dit le Seigneur, celui qui est, qui était et qui sera.''

MISANTHROPE
Plus d'infos sur MISANTHROPE
Progressive/Melodic Death Metal