Sisyphus
Anibal BERITH
Journaliste

7 WEEKS

«Avec ce 7ème album, 7 weeks peaufine son style en le diversifiant.»

9 titres
Rock
Durée: 36 mn
Sortie le 31/01/2020
539 vues

Septième album pour les princes du stoner français originaires de Limoges. En moyenne un album tous les deux ans et toujours de bonne facture ce qui ne dénote pas avec l'opus qui nous intéresse ici "Sisyphus".

Doté d'une cover très rentre-dedans avec ce taureau massif surplombant l'océan, l'album l'est tout autant, même s'il présente d'autres facettes le rendant très accessible sans se fourvoyer.
C'est donc 9 titres et 36 minutes de rock bien puissant qui vous attendent avec ce nouveau matériel distribué par le label F2M Planet. Je précise bien puissant car lorsque l'on lance le disque, ce n'est pas ce à quoi nous pouvons nous attendre avec la première piste "Gone" qui joue dans un standard progressif à la rythmique lente, au chant très 70s, le tout sublimé par des samples atmo donnant une impression d'immensité. Ambiance que nous retrouvons plus loin avec "Magnificent Loser".
Hormis ces deux titres l'album est clairement dans un jus de pur rock à la sauce ricaine et la finesse française avec du groove ('Idols'), du jazz ('Sisyphus') et surtout du rock et encore du rock.
Tous le reste du disque est une succession de morceaux qui déménagent avec des rythmiques puissantes et un chant qui se bonifie et gagne en énergie et en volume au fur et mesure du défilement de la tracklist.
C'est pêchu, énergique ('Solar ride'), rythmé, énervé par moment ('Insomniac') et toujours varié. C'est le maître mot de cette nouvelle galette des français ! Impossible de s'ennuyer à l'écoute de l'oeuvre qui ne cesse de surprendre sans ne jamais lassé même pour les néophytes du genre.
On se laisse glisser agréablement et dynamiquement vers le titre outro '667-off' qui, en 6 minutes, concentre tout le savoir-faire des artistes-musiciens. C'est progressif pour monter en puissance et nous assommer avec un rythme toujours plus effréné et un chant sans cesse grimpant en puissance pour nous scotcher jusqu'à la dernière seconde et presque nous laisser sur notre faim par le stop brutal de la chanson. C'est sûrement pour inciter l'auditeur et réappuyer sur la touche "play"...

Avec ce 7ème album, 7 weeks peaufine son style en le diversifiant. Certains titres resteront sur le disque quand d'autres seront de pures tueries en live. Hâte de les voir défendre ce nouvel opus !

Tracklist
1. Gone
2. Idols
3. Solar ride
4. Sisyphus
5. Magnificent Loser
6. Breathe
7. Insomniac
8. The Crying River
9. 667-off