CRYSTAL VIPER
Plus d'infos sur CRYSTAL VIPER
Heavy Metal
Chroniques

The Witch Is Back
Enora
Journaliste

CRYSTAL VIPER

«''The Witch Is Back'', les polonais livrent une bataille acharnée et il est impossible de ne pas les accompagner»

10 titres
Heavy Metal
Durée: 43 mn
Sortie le 17/02/2017
5921 vues

On part en Pologne pour un voyage avec du cuir, des pointes, des clichés et le Heavy Metal de Crystal Viper ! Formé en 2003 par la chanteuse Marta Gabriel, elle prendra également la guitare en 2009, et est épaulée du batteur Golem, du guitariste Andy Wave ainsi que du dernier arrivé, le bassiste Błażej Grygiel. Après cinq albums emplis de chants guerriers et d'histoires fantastiques, le groupe se montre plutôt discret avant de nous offrir “Queen Of The Witches”, leur sixième galette en ce début 2017. Quelques riffs de Mantas (M-Pire Of Evil, Venom Inc., ex-Venom) Sortez vos épées et vos armures, le champ de bataille n'attend que vous !

On débute avec le cri surpuissant et suraigu de Marta en guise d'introduction à “The Witch Is Back”. C'est un chant énergique qui prendra le relais sur une rythmique Heavy comme on en fait depuis des années. Les influences des plus grands de ce style sont facilement reconnaissables, et ce sera la même chose sur “I Fear No Evil”. Bien que plus calme et plus axé sur le son de la basse, ce titre aurait pu sortir il y a trente ans. Le solo fait bouger la tête automatiquement. On ralentit encore un peu le tempo pour “When The Sun Goes Down”, et les sonorités épiques feront le reste.

“Trapped Behind” calmera une fois de plus le jeu, avec une Power Ballade au piano avec la sublime voix de Marta. Emplie de mélancolie, cette rythmique laissera la place à “Do Or Die”, un titre aux riffs beaucoup plus guerriers et motivants. On ressent la marche des guerriers qui vont combattre la sorcière, alors que cette dernière semble mettre des embûches sur leur route. Mais après un solo de Ross The Boss, les compagnons arriveront à “Burn My Fire Burn”, qui introduit un blast entrecoupé d'harmoniques. Des riffs plutôt rapides et recherchés, sous la voix tranchante de Marta, qui mène ses troupes à la perfection. La bataille continue sur “Flames And Blood”, encore plus rapide et plus heavy que jamais. Encore une fois, la basse a une place prédominante et contraste avec les cris aigus de la chanteuse.

Une intro au piano nous annonce le début de “We Will make It Last”, avec une nouvelle dose de mélancolie. La voix de Marta se fait plus plaintive, et cette tristesse se répandra aux riffs qui l'accompagneront par la suite. Elle et Steve Bettney (chanteur de Saracen) remotivent finalement les troupes, qui donneront tout sur “Rise Of The Witch Queen”, une composition à la rythmique rapide et sans compromis. Quelques harmoniques tranchantes les accompagneront jusqu'à la fin de ce titre, avant le dernier : une cover de Grim Reaper ! C'est “See You In Hell” que les polonais ont choisi de reprendre, un magnifique clap de fin aux riffs motivants, qu'ils ont parfaitement su remettre au goût du jour avec un son bien plus moderne, mais qui garde son héritage.

Alors que Crystal Viper n'a que quinze ans d'existence, ils possèdent déjà une véritable identité. Piochant dans les influences de leurs aînés, les polonais ont une fois de plus réussi à nous convaincre que le Heavy Metal est un langage universel qui coule dans les veines de nombre de fans à travers le monde. Des refrains accrocheurs et des riffs sans âge, voici leur recette !