The Serpent Only Lies
Carmziofa
Rdacteur en Chef

CROWBAR

«Avec ''The Serpent Only Lies'', Crowbar prouve qu'ils sont les maitres indétrônables du Sludge !»

10 titres
Sludge Metal
Durée: 45 mn
Sortie le 28/10/2016
3355 vues
Les rois incontestés du sludge, Crowbar, font leur retour avec leur onzième album ''The Serpent Only Lies''. La bonne nouvelle de ce nouvel album c'est également le retour au sein du combo de la Nouvelle-Orléans du bassiste Todd ''Sexy T'' Strange qui avait quitté Crowbar en 1999.

L'autre bonne nouvelle c'est que pour composer ce nouvel opus Kirk Windstein s'est repenché sur la discographie du groupe et a réécouté des anciens albums (comme par exemple ''Broken Glass'') voire des albums de TROUBLE, SAINT VITUS, MELVINS et le premier TYPE O NEGATIVE.

Alors bien sur tout ceci se sent sur ''The Serpent Only Lies'': les titres sont lourds à souhait et l'harmonie entre les riffs et les rythmiques mid-tempo est excellente.

Nos coup de coeur vont à deux titres en particuliers: “I am the Storm” and “Surviving The Abyss”. Sur ''I am the Storm'' Crowbar prouve que le sludge t'explose à la gueule quand les riffs accélèrent et la basse vrombit. Ça groove et ça fonctionne grave. ''Surviving The Abyss'' sort tout droit d'outre-tombe avec la voix de Windstein torturée comme elle se doit et son low-tempo efficace. Un must !

On aime bien aussi ''Embrace The Light'' qui dénote sur le plan du chant, plus mélodique que les autres titres sur le refrain et pourtant tout aussi lourd sur le plan des riffs en slow-tempo.

Il aura fallu attendre 2 ans après ''Symmetry in Black'' pour découvrir un nouvel album. Avec ''The Serpent Only Lies'', Crowbar prouve qu'ils sont les maitres indétrônables du Sludge !
CROWBAR
Plus d'infos sur CROWBAR
Sludge Metal