Winter
Seb Gallagher
Journaliste

NEW MODEL ARMY

«une pépite de plus dans la discographie de NMA , nous apportant une émotion qu'il serait bête de louper !! »

13 titres
Rock
Durée: 58 mn
Sortie le 26/08/2016
4929 vues
Formé en 1980 par l'excellent Justin Sullivan, le groupe de rock indé New Modèle Army, aussi connu sous les initiales NMA, nous revient 3 ans après "Between Dog And Wolf" avec un nouvel opus nommé tout simplement "Winter". Après plus de 30 ans de carrière, nos anglais arriveront-ils à convaincre leurs fans avec ce treizième album?

Ouvrant les hostilités avec du lourd et même du très lourd, à l'instar du mélancolique "Beginning", se voulant limite dépressif à son départ, ce super titre retrouve un peu d'entrain malgré une satu lourde omniprésente faisant planer le mystère sur le déroulement de l'album, réussit tout de même à accrocher et attirer notre intérêt.

"Burn The Castle" rentre alors dans la danse, et malgré l'atmosphère toujours aussi présente, nos britanniques nous présentent quelque chose de beaucoup plus rythmé limite dansant ou nous donnant l'envie de pogoter sur le refrain entêtant et une instrumentale bien huilée.

Au troisième titre, rien ne va plus, l'éponyme de cette galette me transcende un excellent gimmick, une énergie débordant de tous les cotés, ce titre est tout simplement un bijou tantôt par la rage qu'il en dégage tantôt par la douceur qui vient calmer le tout, gardant une efficacité remarquable.

Un peu comme "Winter", "Born Feral" est tout juste splendide et le chant atypique de Justin sublime le tout. Bien sûr je n'oublie pas l'instru qui d'une manière chirurgicale arrive à nous faire ressentir un tas d'émotions et nous démontrant par la même occasion que nos british en ont toujours sous le capot, ce qui ravira sans aucun doute fans et adeptes du genre.

Sonnant les enfers et portant bien son nom, "Devil" vient alors à nous. Faisant penser par moments à la formation de Trent Reznor (NIN), ce titre plutôt bien ficelé nous montre tout autre chose que ce que l'on a pu entendre jusqu'à présent sur cet opus, ce qui n'est pas déplaisant surtout quand le morceau est bon!!

Pour terminer en beauté, "After Something" avec son intro acoustique vite emportée dans une dynamique très rythmée et cohérente fait de ce dernier titre le dernier tube de cet album.
Une palanquée d'instruments se mélangent et tournant à l'infini, nous procurent une nouvelle fois un tas d'émotions pas désagréable du tout, et nous contente d'avoir pu découvrir ou tout simplement écouté ces 13 titres.

Avec "Winter", nos britanniques réussissent sans problème à nous conquérir, je dirais même arriveront sans problème à accrocher les oreilles de leurs fans, puisque tellement riche en tubes, en émotions, ce super opus fera à coup sûr l'unanimité. De plus, la bande à Justin nous fait exploser en pleine poire une douce rage qui nous transcende et transcendera fans et autres. Une pépite de plus dans la discographie des britanniques de NMA.