SONATA ARCTICA
Plus d'infos sur SONATA ARCTICA
Power Metal
Chroniques

THE NINTH HOUR
Peetoff
Journaliste

SONATA ARCTICA

«Le combo Finlandais fait, sans aucun doute, partie des leaders de la scène metal symphonique et power metal.»

11 titres
Power Metal
Durée: 62 mn
Sortie le 07/10/2016
5564 vues
Les Finlandais de SONATA ARCTICA sortent leur neuvième album, « The Ninth Hour », le 7 octobre prochain via Nuclear Blast. Le combo Finlandais fait, sans aucun doute, partie des leaders de la scène metal symphonique et power metal. Voyons si les 11 titres de cette neuvième galette hisseront le groupe vers les sommets. Pour être franc, tous les albums de la discographie du groupe ne sont pas égaux, ce qui explique les hauts et les bas de leur carrière. J’étais donc impatient d’écouter leur dernière production.

Après une première écoute je dirais que nous sommes plus prêts d’un UNIA que d’un SILENCE. Même si ma première écoute ne me fait pas sauter au plafond, essayons d’approfondir ce nouvel opus. A l’image des précédents albums du, celui-ci ne déroge pas à la règle et nous retrouvons leur marque de fabrique entre titres épiques, balades et morceaux plus metal. Commençons par ce qui représente pour moi le point noir de ce THE NINTH HOUR, la production. Le fait d’avoir enregistré les différentes parties dans des studios divers en est peut être une explication. Certes le son est propre et clair, mais il manque cruellement d’agressivité, notamment au niveau des guitares. Vraiment dommage car les titres auraient pris une autre ampleur avec une production digne de ce nom, ce qu’a réussi à faire EPICA sur son dernier album.
L'album débute par "Closer to an Animal", morceau entraînant avec une belle mélodie, un clavier omniprésent et un TONY KAKKO en grande forme. Ce titre illustre bien d'ailleurs le manque de puissance de la production qui lui aurait permis de prendre une autre ampleur. Suit "Life", titre vraiment typique de SONATA ARCTICA. Une intro instrumentale captivante, mélodie accrocheuse avec des chœurs et claviers. Certes pas d'originalité, mais tous les ingrédients du succès du groupe se retrouvent compilés en un morceau. "Fairytale" est sans aucun doute le titre le plus power metal de l'album avec "Till Death's Done Us Apart" et "Rise a Night". Un déchaînement de riffs bien conçus et une performance vocale de KAKKO bien au dessus du lot. Sans oublier les duels guitare solo et clavier qui s'en donnent à cœur joie.

Avec "We Are What We Are", place à une des deux balades de l'album. Une intro très épique à la guitare acoustique et flute. Une fois de plus, les lignes de chant de KAKKO nous enchantent et nous tenons là un des meilleurs titres de cette galette.

Place à ce qui pour moi, est la petite pépite de ce neuvième album, "White Pearl, Black Oceans Part II". Le titre est une suite du morceau sorti en 2004 sur l'album "Reckonig Night". Contrairement à la majorité des groupes jouant à ce jeu, SONATA ARCTICA réussi son pari avec un morceau somptueux. On se laisse emporter par l'orchestre et les mélodies. Il y a une montée progressive entre balade, mid-tempo et metal.

Nous tenons donc entre les mains un très bon album de SONATA ARCTICA. On regrettera vraiment le manque d'investissement dans la production qui aurait propulsé cet album comme un incontournable de la discographie du groupe. Malgré tout "The Ninth Hour" est composé de très bon titres ou tous les fans du combo se retrouveront sans soucis.

A ne pas louper lors de leur passage en France :
16 octobre a Paris - LA Machine du Moulin Rouge
18 octobre a Strasbourg - La Laiterie

01. Closer To An Animal
02. Life
03. Fairytale
04. We Are What We Are
05. Till Death's Done Us Apart
06. Among The Shooting Stars
07. Rise A Night
08. Fly, Navigate, Communicate
09. Candle Lawns
10. White Pearl, Black Oceans Part II – "By The Grace Of The Ocean"
11. On The Faultline (Closure To An Animal)