VOIVOD
Plus d'infos sur VOIVOD
Thrash Metal (1982-87), Progressive Metal (1988-)

Morgoth Tales
Fred H
Journaliste

VOIVOD

«Plus qu'un simple best-of « 40eme anniversaire », « Morgoth Tales » est une magnifique porte d’entrée pour qui voudrait (re)rencontrer l’univers si singulier de nos sympathiques globe-trotters intergalactiques.»

10 titres
Thrash Metal (1982-87), Progressive Metal (1988-)
Durée: 48:56 mn
Sortie le 21/07/2023
768 vues
CENTURY MEDIA (R)
L’an passé, Voivod nous avait gratifié non pas d’une mais de deux sorties. D’abord, en février, on avait eu le droit à leur quinzième méfait « Synchro Anarchy ». Neuf mois plus tard, les garçons de la Belle Province nous offraient l’EP « Ultraman » (pistes hommages au générique de la série télévisée éponyme, accompagnées de bonus live non publiés).

Pour fêter leurs quarante ans d’existence (c’était l’année dernière) et en attendant leur prochain effort (pour 2024 ?), les canadiens nous proposent présentement une compilation nommée « Morgoth Tales ». Outre un total inédit (on va y revenir), il s’agit là de réenregistrements, en studio, et par le line-up actuel, de neuf titres déjà livrés entre 1984 et 2003. En fait, sur tous les opus de cet espace temporel, seuls « War and Pain » et « Negatron » ne sont pas représentés.

Voulant marquer le coup, les géniteurs du chevalier-vampire-androïde de l'ère postnucléaire nous ont concoctés plusieurs surprises. D’abord, d’entrée, allez « Bim ! » une rareté ('Condemned To The Gallows' originellement incluse sur la compile « Metal Massacre V » sortie en 1984). Pour l’anecdote, ne trouvant plus la feuille où étaient écrites les paroles du morceau, le chanteur Denis « Snake » a dû demander à sa propre mère si par hasard elle n’avait pas garder le précieux document. Heureusement pour eux/nous, elle l’avait conservée. « Merci Maman Bélanger ».

Ensuite, les chansons retenues ne sont pas les plus connues (« une partie plus obscure du catalogue » dixit le batteur-illustrateur Michel « Away » Langevin). Ici séquencées dans le sens chronologique des sorties initiales, ces revisites trouvent une seconde jeunesse. Du pur plaisir pour nos esgourdes ensablées de (re)découvrir ces pistes retravaillées pour sonner tel du matériel contemporain ('Thrashing Rage', 'Killing Technology', le joyau 'Macrosolutions To Megaproblems', 'Nuage Fractal' du sous-estimé « Angel Rat », …).

Pour en ajouter encore un peu plus, la section de Jonquière a convié ses deux anciens bassistes Eric « E-Force » Forrest (le sombre 'Rise') et Jason « Jasonic » Newsted ('Rebel Robot'), respectivement présents dans le groupe entre 1993-2001 et 2002-2008. Vraiment cool d’avoir réuni quasi toute (R.I.P « Piggy ») la « Happy family », comme la surnomme « Snake » (notamment lors de leur récent passage au Hellfest 2023).

Enfin, en clôture, le quatuor a intégré un inédit qui donne son nom à ce disque ('Morgoth Tales'). Composé dans le bus et dans les hôtels durant la tournée européenne avec Opeth fin 2022, ce nouveau morceau s'inscrit pleinement dans la lignée des récentes œuvres de la formation québécoise (comprendre un mélange de thrash technique, de punk, d’inspirations rock progressif et autres dissonances).

Plus qu'un simple best-of « 40eme anniversaire », « Morgoth Tales » est une magnifique porte d’entrée pour qui voudrait (re)rencontrer l’univers si singulier de nos sympathiques globe-trotters intergalactiques. « Tous à bord et prêts à (re)décoller ! » pour remonter dans le temps avec Voivod.