VOIVOD
Plus d'infos sur VOIVOD
Thrash Metal (1982-87), Progressive Metal (1988-)

Ultraman
DeathMan
Journaliste

VOIVOD

«Un disque pour les fans de Voivod ou d'Ultraman... Les autres iront plutôt découvrir leur album sorti en début d'année.»

5 titres
Thrash Metal (1982-87), Progressive Metal (1988-)
Durée: 15 mn
Sortie le 04/11/2022
1063 vues

Je suis fan inconditionnel de Voivod. Que ce soit leur période thrash bruitiste ('War and pain', 'Rrroooaaarrr'), thrash expérimental ('Killing technology' qui est pour moi un des dix meilleurs albums metal, 'Dimension hatross'), progressif ('Nothingface', 'Angel rat', 'Outer limits'), néo-thrash ('Negatron', 'Phobos' qui n'est pas moins qu'un des albums les plus sous-estimés au monde...), retour des années 2000 ('Voivod' et le couple 'Katorz'/'Infini' qui restent tout de même les albums les moins intéressants de leur discographie) et derniers albums ('Target earth', 'The wake' et le tout frais 'Synchro anarchy' sorti en début d'année), tout me plait et même plus : tout m'interpelle, me parle chez ces québécois. Je considère cette formation comme un des groupes qui démontre par son existence le niveau de maturité, d'intelligence et de liberté de notre musique favorie. Vous voulez écouter du bourrin ? Vous pouvez écouter Voivod. De la mélodie ? Vous pouvez écouter Voivod. De la technique ? Vous pouvez écouter Voivod. Bref, vous avez compris ma passion.

Aujourd'hui, Voivod revient avec un nouveau disque et d'emblée je ne sais pas trop comment le classer : Mini album ? Maxi single ? Commençons par parler du contenu inédit et malheureusement ça pique : sur la version que je chronique, 5 titres dont 3 inédits. OK me direz vous, c'est pas si mal. Sauf que, sur la durée (15minutes) du disque, il n'y a que 3 minutes d'inédit ! Parlons dans un premier temps de ces morceaux inédits : il s'agit de reprises à la sauce Voivod de génériques d'Ultraman, série télévisuelle japonaise sortie à la fin des années 1960. Il s'agit d'une série type Sentai (= Super-héros japonais), ancêtre des X-or, San Ku Kaï, Bioman et autre Power rangers ... La série a eu un impact énorme au Japon et existe toujours sous diverses formes (Mangas, Jeux Vidéo, Nouvelle série...). Le premier morceau du disque reprend un mix générique japonais/français, et on retrouve dès les premières secondes le son Voivod si caractéristique avec grand plaisir. On a quand même un peu l'impression d'assister à un boeuf de fin de soirée, impression trompée par le niveau technique du groupe. La partie super sympa commence à 1min alors que Snake chante en français ("Ultraman lui qui vole dans le ciel") mais ne dure que...30 secondes. Arrive ensuite une reprise d'une musique de fond (BGM - Background Music), et la dernière nouveauté, une reprise du thème britannique qui n'est autre qu'en majorité le premier titre du disque chanté en anglais. On n'a donc droit qu'à environ 2 minutes de musique inédite sur ce disque...

Les deux autres morceaux suivants sont deux morceaux live : l'excellent "Overreaction" et le morceau titre du groupe "Voivod". Ces morceaux sont précédés de la mention 'Return to Morgoth', référence à l'édition limitée de 'Synchro anarchy' qui contenait un album live du groupe justement intitulé 'Return to Morgoth', mais ne figurant pas dessus. N'écoutant quasiment jamais de morceaux Live, ces morceaux ont peu d'intérêt à mon goût, sauf pour "Voivod" quand Snake introduit le morceau en français en évoquant le défunt Piggy (Le premier guitariste du groupe qui a joué sur les dix premiers albums), moment d'émotion garanti.

D'un point de vue global Voivodien, il est intéréssant de noter que les reprises faites par Voivod sont toujours très intéressantes, de la reprise bien connue de Pink Floyd "Astronomy domine" jusqu'à la dernière en date "Silver machine" de Hawkwind. Je vous invite à aller écouter "In league with Satan" (Reprise de Venom qui figure sur l'album hommage sorti en 1994 'In the name of Satan') et un autre générique, 'Batman' (Que l'on trouve, de tête, sur certaines éditions de 'Dimension hatross' ou sur Youtube). 'Ultraman' ne déroge pas à la règle, la reprise est passée dans le moule Voivod, ce n'est pas un simple copier coller joué électriquement.

A noter existe une version avec 4 titres supplémentaires (Vinyle, probablement) toujours sur le thème d'Ultraman mais j'ai l'impression qu'il ne s'agira que de variations : figure notamment un "Opening Theme (Instrumental)", un "Closing Theme (Instrumental)". Guère de chance de doubler la longueur du disque, donc.

Au final, que penser de ce disque Ultraman Ultracourt ? Soit vous êtes fan de Voivod et vous l'avez déjà. Soit vous êtes fan d'Ultraman et vous l'avez déjà. Soit vous ne connaissez pas Voivod auquel cas je vous invite à aller découvrir ce groupe. Soit vous n'aimez ni l'un ni l'autre et je vous remercie d'avoir tout de même lu la chronique. Pour ma part, j'ai toujours une grande joie de découvrir des nouveaux disques de Voivod et ce disque ne fait pas exception, mais je suis un peu sceptique sur ce genre de produit qui risque de se retrouver en bonus d'une future édition de 'Synchro anarchy'. Achat pas Ultra-obligatoire pour l'Ultra-majorité, donc.