DIRTY BLACK SUMMER
Plus d'infos sur DIRTY BLACK SUMMER
Blackened Rock 90's post grunge

Great Deception
Carmziofa
Rédacteur en Chef

DIRTY BLACK SUMMER

«Ce premier EP de Dirty Black Summer contient des brulots rock grunge stoner explosifs ! A écouter sans modération et à plein volume !»

6 titres
Blackened Rock 90's post grunge
Durée: 27 mn
Sortie le 21/05/2021
359 vues
NOVA LUX PRODUCTION

Dirty Black Summer est un side-project formé par cinq musiciens œuvrant parmi les formations les plus abrasives de la Baie des Anges (Svart Crown, ex-In Other Climes, Wormsand). Des musiciens chevronnés issus des scènes black, hardcore ou stoner, aujourd’hui réunis, cherchant la bénédiction post mortem de Layne Staley et sous l’oeil amusé de Glenn Danzig.

Et c'est avec plaisir, que nous avons découverte leur premier EP intitulé ''Great Deception''. Autant vous dire que le titre ne reflète absolument pas notre ressenti ! Bien au contraire. Plutôt qu'une déception, il s'agit d'une belle surprise !

Le quintette manie plutôt assez bien les codes du grunge. Et le premier titre témoigne de cet esprit. L'intro de 49' de 'Your Great Deception' est absolument jouissive. Ça monte, ça monte et ça déboule sur un riff stoner meurtrier, une rythmique endiablée et un chant de haut vol qui nous rappelle par instant Chris Cornell. Bref ! Superbe démarrage.

On apprécie le côté rock fougueux des Foo Fighters sur 'The Descent' tout comme la puissance de 'Forget My Name' et son air Nirvana. En revanche, ce qui surprend le plus c'est la reprise du tube de Britney Spears, 'Womanizer'. Enfin ! Plus que reprise, je dirai plutôt réinterprétation déstructurée. Lente, sombre, intrigante le 'Womanizer' de Briney prend toute une nouvelle dimension absolument magique avec une deuxième partie emballée comme il se doit. Magique !

Ce premier EP de Dirty Black Summer contient des brulots rock grunge stoner explosifs ! A écouter sans modération et à plein volume !