GOJIRA
Plus d'infos sur GOJIRA
Progressive/Groove/Death Metal
Chroniques
Magma
2016

Fortitude
The Bruce 666
Journaliste

GOJIRA

«Gojira poursuit brillamment sa route vers une reconnaissance toujours plus grande.»

11 titres
Progressive/Groove/Death Metal
Durée: 51 mn
Sortie le 30/04/2021
945 vues

Gojira divise. Le fait que le groupe connaisse un succès croissant, depuis sa création en 1996, n'y est sûrement pas étranger, selon moi. Pour ma part, je me plonge régulièrement dans leur discographie florissante. Je me délecte des joyaux que sont ''From Mars to Sirius'' (2005) et ''The Way of All Flesh'' (2008). Je savoure comme il se doit ''Magma'' (2016) et ''Terra Incognita'' (2001), et même, si je concède volontiers, que je reviens moins souvent sur ''L'Enfant sauvage'' (2012) ou ''The Link'' (2003), j'ai conscience d'une qualité hors norme présente sur chaque album du combo, qui mérite donc amplement son statut international. Si l'on ajoute à cela, l'image positive que les membres de Gojira véhiculent, à travers leurs états d'esprits, leurs textes et leurs engagements, on ne peut que se réjouir qu'un tel groupe soit français.

En parlant de succès, on remarquera qu'à l'instant où j'écris ces lignes, le nombre de vues des trois clips du nouvel album (magnifiques au passage) se compte en millions. 'Another World' (3,6 M), 'Born For One Thing' (3,9 M), Amazonia (2,2 M). Respect.

Passons au contenu, si vous le voulez bien, qui s'annonçait grandiose, au vue de la grande qualité des nombreux extraits proposés. En effet, il faut bien avouer qu'ils nous ont mis l'eau à la bouche.

'Another World', avec son refrain accrocheur, et son pont enivrant à (02:15), fut une belle surprise.

Sont survenus ensuite, deux titres puissants, qui ont dû ravir ceux que l'album ''L'enfant Sauvage'' avait déçus, par le côté beaucoup plus lent du tempo.

'Born for One Thing' possède une intro majestueuse. Mario Duplantier, nous montre une fois de plus sur ce nouvel album, et sur ce morceau en particulier, l'étendue de son talent. Les riffs sont également imparables, ce qui en fait mon titre préféré de l'album.

'Amazonia', quant à lui, rappelle les plus belles heures de Sepultura, avec l'utilisation d'instruments folkloriques indigènes. A noter, que le produit de la chanson, profitera aux tribus indigènes Guarani et Kaiowa.

On a eu droit ensuite, à la superbe lyric vidéo de 'Into The Storm'. Ce morceau est également un autre temps fort de l'album. En plus de l'énergie, très présente sur certains titres, il dégage une certaine maturité. On sent que chaque détail, a été façonné pour arriver à un tel degré de perfection. Le riff qui apparaît à 18 secondes est tout simplement merveilleux. Il nous envoûte littéralement, et que dire du refrain, si ce n'est qu'il est encore une fois délicieux.

Enfin, Gojira nous a proposé un cinquième extrait, avec 'The Chant'. Je pense que la chanson, très douce, va faire parler d'elle. Les haineux vont s'en donner à cœur joie, pour dénigrer le groupe. Pour ma part, étant ouvert d'esprit, je la trouve plutôt agréable. Elle apporte une touche de légèreté et le talent est là, une fois de plus. C'est indéniable.

Pour la suite, il est évident, dès la première écoute, que certains titres, tout comme 'The Chant', sonnent plus accessibles que par le passé. Je pense à 'Hold On' (notamment son intro) ou 'The Trails'. Cela dit, les arrangements sont subtils et apportent de la grâce à l’œuvre.

Rassurez-vous, le côté agressif est une nouvelle fois à l'honneur avec des titres comme 'New Found', 'Sphinx' ou 'Grind', mais toujours avec une pointe de raffinement, qui caractérise ce nouvel opus.

Pour conclure, je dirais que Gojira poursuit sa route, de la manière qui lui convient, c'est à dire en innovant, et le résultat final est encore une fois une réussite, qui sera sans nul doute couronnée de succès, et lui donnera accès à un public encore plus large. N'en déplaise à certains...