EVANESCENCE
Plus d'infos sur EVANESCENCE
Rock Alternatif
Chroniques

The Bitter Truth
Fred Krueger
Journaliste

EVANESCENCE

«10 ans après le dernier album studio, The Bitter Truth est-il un retour réussi pour Evanescence ?»

12 titres
Rock Alternatif
Durée: 44 mn
Sortie le 26/03/2021
1156 vues
BMG (R)

The Bitter Truth est-il l'album tant attendu par les fans d'Evanescence ? Il semblerait bien que oui ! Après un Synthesis qui était composé de reprises en versions symphoniques ainsi que deux compositions, cela faisait près de 10 ans depuis la sortie du dernier véritable album du groupe. Le contraste entre Synthesis et The Bitter Truth est énorme et ne déplairait certainement pas à ceux pour qui la présence des guitares manquait.

A noter le contexte dans lequel l'album s'est écrit, au delà de la pandémie qui a empêché le groupe d'être réuni au complet pour la composition (Jen ayant dû rester en Allemagne), l'écriture a été fortement marqué par la perte de son frère pour Amy Lee ainsi que par la perte d'un enfant pour le bassiste Tim McCord.

The Bitter Truth n'est pas pour autant un album qui s'attarde sur la tristesse, bien au contraire, il traite plutôt de la réponse face à ces situations et l'espoir qui peut en découler.

Après une intro calme menant de façon subtile au titre suivant, l'album démarre enfin avec le titre 'Broken Pieces Shine' qui met clairement en avant la puissance vocale de Amy Lee et le retour des guitares sur le devant pour ensuite garder un rythme très soutenu avec le titre 'The Game Is Over' qui vient se placer comme l'un de mes favoris de ce nouvel album.

'Yeah Right' se place un peu comme un ovni puisque le morceau mélange une sorte de côté électro-pop dans son intro et premier couplet avant de revenir sur un style bien plus connu du groupe tout en gardant ce côté groovy qui se voit ponctuer d'un solo sympathique au style peu habituel.

Dans un style bien plus proche des deux premiers albums 'Feeding The Dark' vient se placer de façon judicieuse entre le morceau précédent qui se démarquait déjà et le suivant qui vient casser le rythme.

'Wasted On You' se pose donc au milieu de The Bitter Truth sur le rythme d'une balade avec un refrain simple et efficace dont les paroles font écho au titre de l'album.

Il est bien connu qu'après le calme, la tempête arrive et cela se confirme avec le retour d'un son plus lourd sur le titre 'Better Without You' avant de continuer avec un hymne engagé dans le morceau 'Use My Voice' qui compte des invités de prestige pour faire les chœurs tels que Lzzy Hale, Sharon Den Adel ou Taylor Momsen et saura certainement se placer comme un temps fort de la futur tournée pour faire participer la foule.

'Take Cover' est un morceau où la rythmique est fortement mise en avant avec une batterie plus que surprenante et qui dénote du reste de l'album, quant à 'Far From Heaven', ce titre est LA ballade de l'album qui permet une fois de plus à Amy Lee de laisser parler son talent au piano et au chant tout en étant accompagnée d'un orchestre.

Finalement, ce n'est donc pas sur un morceau calme que l'album se terminera mais bien deux titres à l'opposé que sont 'Part Of Me' et 'Blind Belief' dont les riffs dynamiques accompagnent une fois de plus une solide performance vocale puissante.

C'est donc avec une grande surprise qu'après des années sans avoir réellement écouté ce groupe, je me retrouve à apprécier ce nouvel album The Bitter Truth qui a le mérite de mélanger brillamment nouveauté et nostalgie de façon à ce que l'on écoute et réécoute encore cet album plutôt que de vouloir replonger dans les anciens pour établir une comparaison.

Un retour réussi donc pour le groupe qui attend impatiemment de pouvoir performer ces nouveaux morceaux en face d'une audience sur la tournée Worlds Collide qui fera halte à Paris le temps d'une date !