CONAN
Plus d'infos sur CONAN
Stoner/Doom Metal

Live at Freak Valley
Anibal BERITH
Journaliste

CONAN

«Succédant aux lives "Live at Roadburn 2012" et "Live at Bannermans Bar", "Live at Freak Valley" est un incontournable du genre et confirme que Conan est avant tout un groupe scénique !»

9 titres
Stoner/Doom Metal
Durée: 55 mn
Sortie le 12/03/2021
1120 vues

Rien que le nom du groupe britannique évoque le chaos et la destruction ! Inspiré directement du personnage de fiction créé par Robert E. Howard en 1932 et porté à l'écran par le réalisateur John Milius et interprété par la star montante des 80s, Arnold Schwarzenegger, le trio déploie, via Napalm Records, le troisième live de sa carrière musicale !

Enregistré au Freak Valley Festival en Allemagne, trois ans après la sortie du monumental "Existential Void Guardian", "Live At Freak Valley" repose sur les trois premiers albums de la formation et leur premier Ep "Horseback Battle Hammer".
Une sorte de live nostalgique reprenant les premières oeuvres du trio, tout en offrant au public, venu en masse (cf lien vidéo pour le constater), une setlist originale et faire revivre les titres phares du groupe.

Ce live se déroule en pleine journée sur une scène minimaliste face à des inconditionnels du genre venus prendre une bonne palette de parpaings ! Car oui, Conan n'a pas la réputation de ménager son auditorat ! Amplis réglés au maximum, son des basse et guitare saturé, frappes du batteur assommantes, c'est sur près d'une heure et neuf titres que le trio britannique prend un malin plaisir à broyer ses fans !

Dès le titre d'ouverture "Gravity Chasm" tiré de l'album "Blood Eagle", on sait que le son va être dantesque ! Dans ce genre de musique, il est légion de produire des larsens transperçants le cortex ! Jon Davis ne s'en prive pas avant d'écraser les cordes de sa guitare pour en sortir un son plus épais et plus dégoulinant qu'une huile de vidange passée de 30000 km ! Accompagné sur le devant de la scène par Chris Fielding, au look post-blackeux, matraquant sa basse et détruisant les cages thoraciques des plus courageux du pit, et de Johnny King, dont chaque frappe est comparable à un uppercut dont il est difficile de se relever, la prestation des britanniques est exemplaire et ne présente aucune faiblesse !

Même si je regrette que le dernier album soit totalement oublié, c'est appréciable de ré-écouter "Satsumo" fêtant ses dix ans ! Plus de la moitié de la setlist est consacrée aux disques "Blood Eagle" et "Revengeance"; elle est sublimée par l'interprétation de deux morceaux de "Monnos" ('Battle in the Swamp' et 'Hawk as Weapon').
Une bonne partie des compositions de Conan est destinée aux longs plans instrumentaux oppressants tout en gardant leur caractère hypnotique flirtant souvent avec le Drone ('Foehammer' et 'Total Conquest'). Jon hurle avec un timbre strident voire stressant dont la tonalité est volontairement monocorde accentuant le relief écrasant de la musique du trio.

Disponible en double vinyle afin d'obtenir des sillons bien larges pour ne perdre aucune sonorité de cette remarquable prestation, en version gatefold afin de sublimer l'artwork inquiétant d'un menhir ciselé en forme de skull planté dans un espace hostile aux allures du Grand Canyon, ce troisième live du trio britannique, succédant aux live "Live at Roadburn 2012" et "Live at Bannermans Bar", est un incontournable du genre et confirme que Conan est avant tout un groupe scénique !

Tracklist :
Gravity Chasm
Throne of Fire
Thunderhoof
Battle in the Swamp
Hawk as Weapon
Satsumo
Foehammer
Total Conquest
Revengeance