HIGH FIGHTER
Plus d'infos sur HIGH FIGHTER
Sludge/Stoner Metal
Chroniques

Champain
Carmziofa
Rédacteur en Chef

HIGH FIGHTER

«''Champain'' est incontestablement l'album de la maturité pour High Fighter: puissant, envoutant et sombre ! Un des meilleurs albums de cette année !»

11 titres
Sludge/Stoner Metal
Durée: 44 mn
Sortie le 26/07/2019
3594 vues
ARGONAUTA RECORDS

Après un EP paru en 2014 ("The Goat Ritual") et un premier album paru en 2016 ("Scars & Crosses"), voilà que le combo allemand de sludge stoner métal, High Fighter, nous revient avec sa deuxième production, "Champain". Côté line-up, aucun changement depuis la création du groupe en 2014 avec Mona Miluski au chant, Ingwer Boysen et Christian "Shi" Pappas aux guitares, Constantin Wüst à la basse et Thomas Wildelau à la batterie.

Depuis ces dernières années, High Fighter n'a cessé de tourner avec des têtes d'affiche telles que Corrosion of Conformity, Conan ou Downfall of Gaia voir dans des festivals tels que le Wacken.. Nous attendions avec impatience ce nouvel opus car le précédent avait été album du mois lors de sa sortie. le mélange de voix growlées aux riffs stoner confère à High Fighter une vraie personnalité musicale que nous aimons.

Ne vous fiez au calme des guitares flangées en introduction du premier titre, 'Before I Disappear". Quand le chant de Mona démarre c'est l'apocalypse: des growls sombres appuyées par des gros riffs heavy et une rythmique qui s'emballe. La patte artistique de High Fighter est bien présente pour notre plus grand bonheur. Ce premier titre alterne également des parties plus calmes en chant clair. Le top !

Notre coup de coeur va au superbe 'Shine Equal Dark': une bombe atomique avec des parties heavy flangées (le côté "shine") et des growls d'outre-tombe (le côté "Dark"). Ce titre suffit à lui même pour démontrer toute la personnalité musicale de High Fighter.

Les influences stoner ressortent un peu plus sur 'Kozel', 'When We Suffer' (avec en guest Anton Lisojov de Downfall Of Gaia), 'Champain' ou 'A Shrine'. Malgré le fait que les riffs de ces titres prennent racine dans le stoner, il n'en demeure pas moins que High Fighter les personnalise pour lui confère cette touche unique.

Sur les 11 titres de ce nouvel opus, High Fighter laisse respirer l'auditeur avec deux interludes ('Interlight' et 'Interdark', pour rester en phase avec l'ambiance générale de l'album). Il n' y a donc que neuf véritables titres dont 'Another Cure', à retenir pour ses multiples variations durant 7 minutes. Nous retenons son long low tempo d'introduction qui ouvre la voix à des riffs stoner de malade qui t’explosent à la face sans prévenir suivi des growls de Mona toujours aussi efficaces.

"Champain" est incontestablement l'album de la maturité pour High Fighter: puissant, envoutant et sombre ! Un des meilleurs albums de cette année !