Castle
Herger
Journaliste

DANIEL TOMPKINS

«Un album orienté électro loin de ce que peut faire Tompkins dans Tesseract. Une musique intimiste et inspirée.»

13 titres
Metal / Rock / Pop / Acoustic / Electronic
Durée: 56 mn
Sortie le 31/05/2019
807 vues
Pour cet chronqiue, nous allons chroniquer le premier album en solo de Daniel Tompkins qu'il a nommé ''Castle''. Il le sort chez KScope. Daniel Tompkins est connu pour être le chanteur des groupes Tesseract (Metal Prog) et de White Moth Black Butterfly (Rock). Pour ce dernier opus, il nous propose une musique plus intimiste et éloignée de ce qu'il fait dans son groupe principal.

Ceux qui connaissent ce que fait Daniel Tompkins dans ce qu'il fait avec Tesseract, dans lequel il chante et que l'on connait comme faisant du Metal Progressif Moderne est beaucoup plus agressif que ce que l'on peut entendre dans ce premier effort même si certains titres se veulent plus ''dure'' comme nous pouvons l'entendre sur le titre ''Saved'' ou Acle Tahney de Tesseract est invité sur les parties de guitares. Certains titres proposent des refrains dynamiques avec de grosses guitares Metal comme sur Black Sun'.

Si on devait comparer la musique de cet opus, on pourrait la rapprocher d'un de ces autres projet ''White'' dont nous avons fait la chronique de son dernier album ''Atone'' il y a environ un an et demi, que nous avions apprécié le côté mélancolique et personnel. On s'en approche beaucoup car on a droit à des compositions accessibles, pleine de mélodie comme Tompkins peut nous le proposer sur un titre tel que ''Cinders'' et ses parties de piano toutes en nuance.
Si on devait comparer cet opus à un groupe, on pourrait le comparer à Host de Paradise Lost.

Ce que l'on remarque directement, c'est le travail fait au niveau des arrangements des claviers. Ils donnent en grande partie ce côté électro augmenté par cette boîte à rythme que l'on peut entendre sur le morceau ''Kiss'' qui fait carrément électro bien loin du Rock et encore moins du Metal.
On trouve aussi quelques arrangements de cordes comme sur le très beau et mélancolique ''Telegraph''.

A noter que le titre ''Saved'' a été mixé 4 fois. Il a été proposé à différentes sauces: la première plus Rock que les autres et les autres dans une optique plus électro. Notre préférences ira à celle avec Paul Ortiz grâce à son excellent solo.

La voix de Daniel convient bien aux titres. On le savait déjà lors de l'écoute d'Atone mais cela est confirmé avec ce nouvel opus. Sa voix claire et douce proche des chanteurs pop actuelle. On peut citer les titres ''Saved'' (Feat Acle ou le titre ''Black The Sun'' avec ces refrains dynamiques et pleins d'émotions.

Un album orienté électro loin de ce que peut faire Tompkins dans Tesseract. Une musique intimiste et inspirée.
DANIEL TOMPKINS
Plus d'infos sur DANIEL TOMPKINS
Metal / Rock / Pop / Acoustic / Electronic