VENOM
Plus d'infos sur VENOM
Black/Speed Metal
Chroniques

In Nomine Satanas
Shades Of God
Journaliste

VENOM

«Un groupe culte, un objet collector, des titres indémodables qui ont eu une influence capitale sur le Metal, voici ce que propose Venom avec « In Nomine Satanas ». Et franchement c'est plutôt pas mal, non ?»

75 titres
Black/Speed Metal
Durée: 300 mn
Sortie le 31/05/2019
4093 vues

Depuis sa création en 1978, Venom mène une drôle de carrière, certes, mais Venom est toujours là. Véritables pionniers du Metal, les Anglais sont souvent cités comme références autant dans la partie extrême que dans celle de la fameuse New Wave of British Heavy Metal (NWOBHM), parce que oui, Venom se situe clairement entre ces deux courants et a distillé son influence autant à la scène Black qu'à celle du Heavy. Pour fêter dignement son entrée dans sa quatrième décennie, les Britanniques sortent « In Nomine Satanas », une compilation essentiellement basée sur son immense début de carrière.

A la fin des années 70, une révolution musicale se préparait, si Black Sabbath avait déjà défriché le terrain, pas mal de choses restaient à faire pour construire le Metal et les différents courants qui existent aujourd'hui. Parmi les groupes qui ont eu une influence majeure, il y a Venom qui au travers de sa musique et de son attitude a ouvert une brèche dans laquelle un nombre incalculable de formations s'est engouffrées. Une quarantaine d'années plus tard, ce n'est pas une hérésie d'affirmer que l'empreinte laissée par les premiers albums est bien réel et qu'elle n'est pas prête de disparaitre. « In Nomine Satanas » revient justement sur cette période, qui de l'avis de beaucoup est la meilleure du groupe, celle qui a vu des gamins de Newcastle balancer une musique hargneuse, violente, un peu malhabile, accompagnée d'une attitude très provocatrice. « In Nomine Satanas » est disponible dans des versions dites ''classiques'', l'une en double CD 43 titres au format mediabook, l'autre en double LP 22 titres, mais le sera également dans un luxueux coffret comprenant en version vinyle les albums : « Welcome To Hell », « Black Metal », « At War With Satan », « Possessed », « Eine Kleine Nachtmusik », « Bloodlust » (7'' picture disc single), et « Sons Of Satan » qui est une anthologie de demos. Un objet culte et collector en édition limitée accompagné de nombreux goodies et d'un livre écrit par Dom Lawson qui contient des entrevues avec Cronos, Mantas et Abaddon. Autant le dire tout de suite, un indispensable pour la frange dure des fans de Venom et pour les collectionneurs de tous bords.

A l'écoute de cette compilation, on constate à quel point Venom est une influence incroyable pour toute une scène, des titres comme 'Welcome To Hell', 'Countess Bathory', 'Die Hard' ou le fameux 'Black Metal' ont plus que traversé les décennies, ils ont posé des jalons dont de nombreux musiciens se sont inspirés pour seulement ensuite bâtir leurs identités. Parce que Venom c'est un son, mais aussi une image, celle d'un groupe agressif, rebelle, qui envoie balader les codes sociétales et joue avec le satanisme plus pour emmerder l'ordre établi que par réelles convictions. Cette attitude a aussi permis à Venom de faire sa renommé et d'attirer l'attention sur lui, pas toujours avec réussite puisque certains événements arrivés en Scandinavie dans les années 90 (vous voyez lesquelles) ont été commis par des jeunes qui ont pris trop au sérieux la musique des Anglais. Venom s'est toujours défendu de soutenir de tels actes en argumentant que les médias ont pris un raccourci bien trop facile, que l'objectif de départ été de ''juste transposer le concept des films d'horreur dans la musique, pas de brûler des églises et tuer. Personne ne devrait penser que nous puissions jamais pardonner de tels actes !''.

Un groupe culte, un objet collector, des titres indémodables qui ont eu une influence capitale sur le Metal, voici ce que propose Venom avec « In Nomine Satanas ». Et franchement c'est plutôt pas mal, non ? Allez hop, on se replonge dans cette période incroyable, on monte le volume et on hurle tous ce refrain plein de bon sens ''Lay down your soul to the gods Rock'n Roll, Metal ten fold through the deadly black hole''. On vous laisse la vidéo du déballage de la box collector, parce que franchement c'est un objet magnifique.