OPETH
Plus d'infos sur OPETH
Progressive Death Metal, Progressive Rock
Chroniques

Garden Of Titans : Live At Rocks Amphitheatre
Herger
Journaliste

OPETH

«Opeth confirme avec ce nouvel enregistrement qu'il est un monstre scénique en plus de l'être en studio. Un enregistrement qui fait un joli tour d'horizon de la Discographie des Suédois.»

10 titres
Progressive Death Metal, Progressive Rock
Durée: 55 mn
Sortie le 02/11/2018
3057 vues
Les maîtres du Prog Opeth nous proposent en ce mois de novembre un nouvel enregistrement intitulé « Garden Of The Titans ». Ce n'est pas le petit frère du très bon « Sorcerer ». Le groupe propose cette fois à son public un enregistrement live capté lors de sa dernière tournée au Red Rocks Amphithéâtre aux États-Unis. Ce n'est toutefois pas le premier opus live du groupe puisqu'il a déjà sorti différents enregistrements en concert.

Commençons par décrire la musique d'Opeth pour les récalcitrants à la musique subtile des Suédois. Le groupe débute par un Death Métal très mélodique aux accents seventies qui débouche sur du Blackwarter Park» un de leurs chefs-d'oeuvre pour poursuivre sur des morceaux des derniers albums dont « Sorcerer » qui va vers un Metal Progressif seventies et inspiré. On retrouve tout ce qui fait le sel de la musique d'Opeth : riffs recherchés mêlant mélodie et finesse technique dans des passages instrumentaux épatants sur fond de rythmiques solides et claviers excellents. Sans oublier la voix de Mickaël Akerfeld qui est l'une des voix les plus belles du monde du Métal. Elle n'a rien à envier aux maîtres du style. Elle est à la fois mélancolique, douce, mais qui peut se transformer en Growls sur les passages les plus agressifs de la discographie du groupe suédois surtout sur les comportements que l'on retrouve sur les premiers albums.

Mais parlons un peu des titres. On retrouve des titres de l'excellent « Sorceress » dont le morceau éponyme, ‘The Wilde Flowers' ou ‘Era'. De l'album « Héritage » on remarque la présence de titres tels que ‘The Devil's Orchard' alors que ‘Cusp Of Eternity' se trouve sur «Pale Communion». En provenance de « Watershed », il y a ‘Heir Apparent'. On retrouve le titre ‘Ghost Of Perdition' de l'album « Ghost Reverie ». Et puis de l'album « Deliverance », on retrouve la composition portant le même nom que l'opus ainsi que le tube « Damnation » venant de l'album éponyme. Sans oublier le titre ‘Demon Of The Fall' du très bon « My Arms, Your Hearse ». Pour résumer, cet album montre le côté plus progressif du groupe d'Akerfeld.

Opeth confirme avec ce nouvel enregistrement qu'il est un monstre scénique en plus de l'être en studio. Un enregistrement qui fait un joli tour d'horizon de la Discographie des Suédois.