Bloody But Umbowed
Herger
Journaliste

HALCYON WAY

«Un album qui ne décevra pas les fans. Le groupe reste dans le prolongement de ce qu'il sait faire depuis ses débuts, avec la volonté de plaire à un public large avec agressivité et mélodies.»

11 titres
Progressive Metal
Durée: 49 mn
Sortie le 03/08/2018
3246 vues
Voilà le retour après 4 ans d'absence des américains de Halcyon Way qui sortent en ce mois d'août le successeur de ''Conqueror'' (2015), nommé ''Bloody But Umbowed'' . Le groupe s'est formé en 2001 dans l'état de Géorgie et plus exactement à Atlanta. Auteurs de 4 albums et quelques EP sortis chez Nightmare Records, ils ont signé pour ce ''Bloody But Umbowed'' chez Agonia Records.
Le groupe possède une certaine notoriété de l'autre côté de l'Atlantique et sa musique puissante et inspirée a reçu un bel accueil dans les charts, ce qui leur a donné des opportunités pour tourner avec notamment Angra, Saxon ou Fates Warnings. Pour cet opus ils ont fait appel à Todd La Torre ou encore Matt Barlow en guests et à Mark Lewis pour l'artwork, le mixage et le mastering.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas Halycon Way, leur musique musique évolue entre Heavy et Thrash. Les titres sont en majorité rapides, puissants, parfois plus brutaux et on peut déceler un côté plus mélodique sur certains, qui donne une couleur aux titres.

Les gars d'Atlanta citent comme référence Megadeth, Testament et même Dream Theater. Tout cela se retrouve sur les titres de ce ''Bloody But Umbowed'' notamment sur ''Deevolutionize'' ou l'on trouve des riffs accrocheurs et rentre-dedans, ou encore le titre ''Blame''. ''Slaves to Silicon'' se veux plus ……… avec des mélodies mises en avant grâce aux sons de clavier modernes, presque mainstream qui plaira au plus grand nombre.
Je finirai par le puissant ''Burning the Summit ''où les guitares sont mises en avant.

Parlons un peu des vocaux qui font partie de l'ADN de Halcyon Way, en majorité mélodiques dans registre Heavy/Metal et sur certains passages des growls bien agressifs renforçant le caractère de la musique, comme sur ''Bloody but Unbowed'', morceau bien rentre dedans ou encore sur ''The Church of Me'', très mélodique, ou le chant clair est roi et où l'on peut t'entendre de très bonnes grattes. À noter en fin de ''Burning the Summit'' des choeurs biens maîtrisés.

L'un des intérêts, voire originalités, se trouve sur les refrains très accrocheurs et entraînants qui vous mettront la pêche, comme on pouvait l'entendre dans les années 80 avec les groupes de hard US et de Glam rock comme Stryper et consorts, notamment sur une composition comme ''Superpredator '' avec des refrains hypers travaillés.

Un album qui ne décevra pas les fans de Halcyon Way avec ses compositions aux accents Heavy Thrash. Le groupe reste dans le prolongement de ce qu'il sait faire depuis ses débuts, avec une volonté de plaire à un public large avec agressivité et mélodies.
HALCYON WAY
Plus d'infos sur HALCYON WAY
Progressive Metal