MERRIMACK
Plus d'infos sur MERRIMACK
Black Metal
Chroniques

Ashes of Purification
Herger
Journaliste

MERRIMACK

«Une bonne idée de rééditer ce premier album pour comprendre la génèse d'un excellent groupe.»

8 titres
Black Metal
Durée: 41 mn
Sortie le 04/05/2018
6074 vues
Le label français de musiques extrêmes Season Of Mist a eu la bonne idée de rééditer le premier album des français de Merrimack, ''Ashes Of Purification'' qui est épuisé depuis un moment puisque le label de l'époque ne l'avait sorti qu'à 1000 exemplaires. Cet album était sorti après plusieurs splits avec des groupes comme Hirilorn ou les finlandais de Sargeist.
Pour l'anedocte, Merrimack existe depuis 1994 et a été profondément marqué par le black métal scandinave, mais aussi par l'orthodoxie de la frange underground française.

Merrimack joue un black intègre et sans fioritures, sur cet opus comme sur le reste de sa discographie. Ils mêlent lignes de grattes typiques du style, riffs furieux et riffs plus lents joués à certains moments en accords dissonants, comme sur ''Ashes Of Purification'' ou ‘'The Fall Amongst The Legions Of Slave''. Certains passages sont en guitare acoustique pour donner l'impression de rentrer dans une atmosphère mélancolique, notamment sur ''Suicide'' ou ''Blood''.

Comme sur l'ensemble de sa discographie, les membres de Merrimack ont su distiller une ambiance haineuse et blasphématoire. Leur musique me rappelle les grandes heures des Black Legions, avec des groupes comme Torgeist, Vlad Tepes et les derniers à rester, Mutiilation.
Le morceau ''Blood'' est typique de ce que peut jouer de plus malsain Merrimack. Dans le même registre, écoutez ''Live The Lie''.

Bestial n'était pas le vocaliste de l'époque sur ce ''Ashes of Purification'', mais propose une bonne prestation. Ses screams sont vraiment crus et maléfiques, comme sur ''Horns Defeat Thorns'' où il nous déverse toute sa rage et sa haine dans un flot misanthropique, pour un titre mêlant riffs agressifs à des lignes dissonantes.

Ce ''Ashes Of Purification'' marque les débuts d'un des meilleurs, où tout ce que Merrimack propose depuis tout ce temps est présent. Un premier album de black intègre et orthodoxe.