Chroniques

Thread
Fred H
Journaliste

RED SUN RISING

«Pop-Rock mainstream simple, redoutablement efficace, qui fourmille de petites et bonnes idées originales ici et là»

11 titres
Metal
Durée: 48'15 mn
Sortie le 30/03/2018
6507 vues
On peut dire que tout va bien pour ces petits gars de l'Ohio. Plus de 60 000 exemplaires vendus et plus de 28 millions de diffusions streaming de leur précédente livraison, Polyester Zeal. Leurs deux singles (''The Otherside'' et ''Emotionless'') se sont même classés numéro #1 dans différents charts américains. Pas mal du tout n'est-ce pas ? Bref, après un peu plus de dix-huit mois depuis leur dernier opus, le quintette revient avec une quatrième galette nommée Thread (on inclut ici leurs deux premières productions auto-produites : l'album éponyme de 2010 et Making of Kings de 2011).

Pour le groupe, « ce nouveau disque est comme une renaissance car il scelle officiellement Red Sun Rising en tant que collectif soudé et libre de faire une musique qui ne se fond dans aucun moule commercial imposé ». C'est dit. Leur hashtag #WeAreThread reflète donc parfaitement l'état d'esprit souhaité.

Le skeud alterne subtilement passages rythmés et moments plus calmes. Ainsi, le bon rock/metal alternatif de ''Left For Dead'' ou de ''Lonely Girl'' télescope le heavy alternatif ''Clarity'' ou le presque punkisant ''Veins''. Les ballades pop mid-tempo ambiances seventies telles que ''Stealing Life'', ''Benny Two Dogs'' ou bien ''Rose'' offrent elles des instants suspendus et aériens. Suivant les morceaux, le doux chant clair de Mike Protich se fait tantôt léger, tantôt plus appuyé mais toujours d'à-propos.

Les mélodies sont immédiates, travaillées et pleines de finesses comme sur ''Fascination'' (dont la vidéo rend hommage au film muet ‘Le Voyage dans la Lune' de Georges Méliès) ou sur ''El Lazo''. L'excellent ''Deathwish'' mélange vocaux pop, roulements de caisse claire et castagnettes (et oui) pour un résultat flamenrock groovy en diable. En guise de final, après quelques notes de xylophone, ''Evil Like You'' clôture sur un stoner aux accents jazzy avec ses accompagnements de piano.

L'ensemble de ce Thread reste donc personnel, fluide, inspiré et très accessible (trop dirons certains). Malgré tout, Red Sun Rising délivre un rock mainstream simple (pas simpliste), redoutablement efficace, aisément assimilable, qui fourmille de petites et bonnes idées originales ici et là. Les cages à miel des afficionados du genre vont adorer.