SATAN'S SATYRS
Plus d'infos sur SATAN'S SATYRS
Heavy/Doom Metal/Punk

split
Herger
Journaliste

SATAN'S SATYRS

«Deux groupes de Doom Stoner de bonne facture. 5 titres au relent Seventies.»

5 titres
Heavy/Doom Metal/Punk
Sortie le 16/02/2018
8668 vues
Le premier groupe s'appelle Windhand, est originaire de Richmond en Virginie et en activité depuis 2008.
Formé par Garrett Morris et Asechiah Bogdan aux guitares, Ryan Wolfe à la batterie, Parker Chandler à la basse et Dorthia Cottrell au chant, Windhand compte plusieurs réalisations, dont quelques splits, lives et Lp et jouent un Doom fortement influencé par les années 70.

Satant's Satyrs, est le projet de Claythanas, qui officie également au sein d'Electric Wizard, qui a beaucoup de point commun avec ce split. Ce ''groupe'' joue dans le même registre, existe depuis 2009 et vient aussi de Virginie.

Débutons par les titres composés par Windhand : ils sont longs et marqués de riffs ultra lourds qui donnent une impression hypnotique, car les lignes sont répétitives, presque monotones, comme c'est le cas sur le premier titre de l'album : ''Old Evil''.

Le meilleur des deux titres est le second, nommé ''Three Sisters''. Il débute par un monologue à la basse, puis un passage où se mêlent riffs lourds à faire pâlir un groupe de Funeral Doom. La voix de Dorthia Cottrell, au registre particulier est un orgue funèbre à l'ambiance Seventies. Le morceau se poursuit sur le même mode jusqu'à à la fin, sauf sur un très court moment plus ambiant.

Puis suivent les titres composés par l'autre groupe de Virginie : Satan's Satyrs.
Trois morceaux plus courts que ceux des gars de Richmond.

Tout débute par un morceau qui reste dans un style proche des années 70 : ''Allucard Ad'' est moins lourd, plus rapide et plus orienté Stoner, avec énormément de buzz et de soli endiablés très rock'n'roll.
La voix du chanteur y est originale car elle est très aiguë et déjanté et participe très bien à l'ensemble du titre.

''Succubus'' composé toujours sur des rythmes saccadés à base de ''power chords'' nous fait replonger à la fin des années 60 et au début des années 70. On reste dans le prolongement du morceau précédent grâce à cette voix sous acide.

''Ain't That Lovin You Baby'' est un titre rock'n'roll avec un solo bluesy qui se trouve être une reprise de Jimmy Reed. Le ton est plus proche des Stones que de Sabbath, ce qui est normal, vu le créateur du titre. Sur la deuxième partie, le tempo s'accélère dans une quasi jam.

Deux groupes de Doom Stoner de bonne facture. 5 titres au relent Seventies.