Puncturing The Grotesque
Herger
Journaliste

AUTOPSY

«Un Ep qui fête de belle manière les 30 ans d'existence d'un monument du Death avec des compositions crades et morbides.»

pides et rentre deand titres
Death Metal
Durée: 20 mn
Sortie le 15/12/2017
1880 vues
Voilà 30 ans que Chris Reifert a créé Autopsy, groupe qui a influencé une partie de la scène Death avec des albums comme ''Severed Survival'', ''Shit Fun'' ou encore ''Mental Funeral''.
Originaire de Floride, comme la plupart des groupes de Death des débuts, Reifert est connu pour avoir participé quelques temps dans le groupe légendaire Death comme batteur. Depuis ce temps là, son groupe est devenu l'un des plus cultes, avec son Death cradingue et gore.
Il est enfin revenu au devant de la scène après un break de près de quinze ans. La majeure partie des musiciens des débuts sont toujours là et cette alchimie qui a donné ce son si particulier à Autopsy se poursuit sur ce ''Puncturing The Grotesque''.
Pour fêter ses trente ans d'existence, Autopsy nous balance dans la face un ep de 7 titres bien bourrins caractéristiques du groupe.

Pour ceux qui ne connaissent pas Autopsy, ce groupe a influencé des formations comme Paradise Lost (''Lost Paradise''), Darkthrone (''Soulside Journey'') ou Entombed sur ses premiers méfaits (''Left And Path'' par exemple). Les compositions proposent un Death crade aux riffs lourds, voire parfois à la limite du Doom, mais toujours dans une ambiance glauque qui fait toute l'inspiration de Reifert avec par moment des accélérations dont le groupe a le secret.
La plupart des titres de ce ''Puncturing The Grotesque'' sont dans cette veine : lourds et crades. Les titres vont vous faire entrer dans ce monde de putréfaction tel que ''Corpses at War'' qui nous propose des lignes de guitares proche du Doom.
On peut citer aussi ''The Sick Get Sicker'' ou ''Gorecrow'' avec leurs riffs lourds, leurs accélérations et leur soli typiques du Death, qui font la notoriété d'Autopsy.
Par contre le titre ''Puncturing The Grotesque'' et ses riffs acérés est différent car composé dans un style plus Death Punk, voire Rock'n'roll, comme si Autopsy avait copulé avec Motörhead. On peut parler aussi du titre ''Fuck You'', proche du Punk avec ses grattes au tempo ''rentre dedans''.

Parlons un peu des vocaux de Chris Reifert : encore un hurleur que l'on reconnaît entre mille dès les premières secondes d'écoute.
Des vocaux de malade dégoulinants de crasse et d'immondices (bien reproduits sur le cover de l'album !) avec ses growls gras et originaux et quelques screams bien crades. On peut citer le titre ''Gas Mask Lust'' où Chris Reifert nous présente de belle manière ce dont il est capable.

Un Ep qui fête de belle manière les 30 ans d'existence d'un monument du Death avec des compositions crades et morbides.
AUTOPSY
Plus d'infos sur AUTOPSY
Death Metal