SUBLIME CADAVERIC DECOMPOSITION
Plus d'infos sur SUBLIME CADAVERIC DECOMPOSITION
Death Metal/Grindcore

Raping Angels in Hell
Shades Of God
Journaliste

SUBLIME CADAVERIC DECOMPOSITION

«'Raping Angels in Hell' est plus que jamais l'aboutissement d'un long travail et d'une carrière qui ne connait pas le moindre couac»

12 titres
Death Metal/Grindcore
Durée: 43 mn
Sortie le 15/09/2017
9360 vues
ANIMATE RECORDS
Dans la catégorie groupes cultes, Sublime Cadaveric Decomposition a toute sa place. Si nous revenons plus d'une décennie en arrière, quand l'underground n'était pas soumis au dictat d'internet, les Français faisaient office de références quand on parlait Death / Grind. L'Hexagone et l'Europe entière tremblaient face aux secousses émisses par la musique de S.C.D., même s'il est vrai qu'il était extrêmement difficile de se procurer leurs albums.

En 2017, le monde a changé, mais la puissance de Sublime Cadaveric Decomposition demeure et 'Raping Angels in Hell' en est une preuve vivante. Exécutés avec hargne, vélocité et précision, les 12 titres présents ne vous explosent pas au visage comme ça, non, ce serait trop facile. Evidemment eu égard au style, c'est brut de décoffrage, rapide et extrêmement nerveux, mais S.C.D. avec plus de 20 ans d'expérience au compteur sait comment torturer l'auditeur sans le mettre K.O. Si d'entrée de jeu avec ''Sabbath Night'' ça ne rigole pas, ''The Day They Dissect Me'' revêt un aspect plus sournois avec des parties mi-tempo et des riffs très Punk, ''Apostate Angels'' tout comme ''Medico-legal Psalmody'' font plus volontiers parler la lourdeur avec des coups de doubles-pédales assassins sans pour autant renier l'énergie et la violence du Death / Grind. C'est à ce moment précis que l'on commence à comprendre beaucoup de choses, au plus on avance dans 'Raping Angels in Hell' au plus on se sent happé par la folie Sublime Cadaveric Decomposition. Les changements de rythmes sont légions et on ne sait plus où donner de la tête tellement les titres sont imprévisibles. Si jadis on savait où l'on mettait les pieds en écoutant 'I' et 'II', 'Raping Angels in Hell' a lui un aspect bien plus riche et varié, comme l'est le terrible 'Inventory of Fixtures' qui l'air de rien date déjà de 2008. Malgré tout, les branlées sont nombreuses, on ne peut ressortir sans séquelles des surpuissants ''Spark of Being'' et ''The Spoils of The Battle'' qui sont de vraies démonstrations de ce qu'est le Death / Grind quand il est joué par des professionnels, par des mecs qui ont ça dans le sang.

Vous l'avez compris, si Sublime Cadaveric Decomposition a gardé son âme, aujourd'hui il mise davantage sur la diversité dans la composition. Est-ce que cela en fait un groupe moins intéressant ? Certainement pas, bien au contraire, 'Raping Angels in Hell' est plus que jamais l'aboutissement d'un long travail et d'une carrière qui ne connait pas le moindre couac. Si vous êtes curieux, jetez donc une oreille sur les précédentes sorties du groupe, nous vous garantissons que vous passerez un excellent moment, aussi bon qu'avec 'Raping Angels in Hell'.