WORMED
Chroniques
Festival
Hellfest 2017
Wormed
16/06/2017

WORMED, en direct du Hellfest, @Altar, 16 juin 2017
United Rock Nations

Créé le 16/06/2017
3638 vues

Comme souvent en Brutal death. Le public est connaisseur et apprécie la musique. C'est hyper technique et brutal, extrêmement dense. Juste à apprécier, donc ça ne bouge pas et ça prend sa baffe de la journée voire même du week-end.

Excellent son. Le meilleur jusque là. Autant dire que le Quartet espagnol défonce tout à plat de couture. Juste une merveille technique et une délibération de violence inouïe. Les plus gros groupes de Brutal death sont des enfants de choeur à côté.

Tenue de Deatheux donc de tous les jours. Le gratteux et le bassiste sont statiques mais headbanguent bien sur place, emporté par la brutalité de la musique.

Les titres s'enchaînent avec une précision chirurgicale ponctuée de Samples Sci-fi, marque de fabrique du combo. Ça tartine sévère, ça assomme. Une prestation de très haut niveau.

A 5 concerts du Festival sur Altar et Temple, on peut déjà dire qu'on prend la claque du week-end sans hésiter