VEIL OF MAYA

VEIL OF MAYA - Nouvel album chez Sumerian Records !
Rose De Lacfeld
Journaliste

Créé le 09/10/2017
3694 vues

''False Idol'' le nouvel album de VEIL OF MAYA sera dans les bacs le 20 octobre prochain, via Sumerian Records !

Dans un maelstrom de guitares polyrythmiques, de paroles radicales et de beats agités, VEIL OF MAYA nous offre son sixième album, ''False Idol'' [Sumerian Records]. Cette fois, c'est un concept captivant qui est porté par le quartet — Marc Okubo [guitare], Sam Applebaum [batterie], Danny Hauser [basse], et Lukas Magyar [chant].

“Tout l'album est raconté à la première personne” explique Lukas. “On suit ce personnage, qui n'est pas forcément l'homme le plus avenant qui soit. Mais il grimpe les échelons du pouvoir... Vous n'avez qu'à écouter pour savoir comment ça se termine. C'est plutôt sombre.”
“On aurait dit qu'on faisait un film ou une série” ajoute Marc. “Lukas avait un storyboard en tête depuis le début ; c'est comme si on en composait la bande originale.”

Cette ambition cinématographique, on la retrouve déjà dans ''Matriarch''. Paru en 2015, l'album s'est classé à la 2e place du classement Hard Rock du Billboard US, et contient le plus gros hit du groupe à ce jour, “Mikasa”, qui cumule plus de 5,2 millions de vues sur YouTube et 5,1 millions d'écoutes sur Spotify. Les titres “Leeloo'', “Ellie”, et “Aeris” ont quant à eux tous atteint la barre du million d'écoutes. ''Matriarch'' aura permis au groupe de tourner avec des groups tels que Animals As Leaders, Upon A Burning Body, Volumes, Chelsea Grin, Oceans Ate Alaska, et bien d'autres, sans parler de leur participation au Vans Warped Tour. Fin 2016, le groupe allait à Los Angeles enregistrer ce qui allait devenir ''False Idol''. Marc travaillait avec le réalisateur Max Schad dans un studio, tandis que Lukas s'associait à Brandon Paddock dans un autre.

“Travailler dans deux studios distincts en même temps a été une approche nouvelle pour nous,” reconnaît Marc. “Avant, on enregistrait tous les instruments pour que Lukas s'en imprègne. Cette fois, on composait avec sa voix en tête. Autre nouveauté, il a tout écrit sur place, sur l'instant. Ça amène une toute autre énergie. Max a aussi été très important dans le processus.”

Et pour cause : chaque élément est désormais amplifié. La musique de VEIL OF MAYA est plus heavy, plus hypnotique, plus puissante. “Le son de cet album est également plus sombre,” révèle Lukas. “Avec cette histoire, notre attitude est plus sinistre ; c'est un élément auquel personne ne s'attendait vraiment.”

Le premier single, “Overthrow”, pourrait bien être le nouveau titre favori de tous les fans du groupe, qui élève encore un peu plus son niveau : “Il a un peu de ‘Mikasa' en lui,” sourit Marc. “On s'est dit que ça ne ferait pas de mal !”
“Cependant, on a voulu créer quelque chose de nouveau,” tempère Lukas. “On ne recycle pas les vieilles recettes. C'est un nouveau départ.”


TRACKLISTING

1. Lull
2. Fracture
3. Doublespeak
4. Overthrow
5. Whistleblower
6. Echo Chamber
7. Pool Spray
8. Graymail
9. Manichee
10. Citadel
11. Follow Me
12. Tyrant
13. Livestream