TROUBLED HORSE
Chroniques

TROUBLED HORSE : Nouvel album le 31 mars 2017!
Rose De Lacfeld
Journaliste

Créé le 20/03/2017
417 vues

Comme tout ce qui vit, la musique heavy ne se développe vraiment que quand elle ose aller de l'avant. Que ce soit à grandes ou petites touches, les plus grands groupes n'hésitent pas à évoluer, et c'est exactement ce que font les Suédois de Troubled Horse.

Formé en 2003 dans leur ville natale d'Örebro (qui connut aussi la création de Witchcraft), Troubled Horse se fit connaître avec un vinyle 7'' paru en 2010, puis un premier album, Step Inside, publié par Rise Above Records en 2012. Avec son garage rock tourbillonnant, son psychédélisme et son riffing doom/soul tonitruant Step Inside introduisait un groupe qui semblait montrer peu d'intérêt au modes, présentes ou passées, en insufflant un vent d'air frais dans une musique intemporelle.

“Nous ne nous enfermons pas dans un genre particulier” explique le frontman Martin Heppich. “Nous nous permettons d'explorer tous les styles de musique, pour ensuite les passer au grinder de Troubled Horse ! J'ai toujours su comment devait sonner Troubled Horse, alors peut-être que j'impose un peu ma vision, mais nous nous foutons pas mal d'être acceptés ou pas dans la ''communauté retro rock exclusive'', qui bien souvent est juste ridicule avec ce qu'elle considère comme ‘true' et ‘cool'. Si on veut mixer du doom avec du punk rock et de la country... on le fait ! Nous voulons créer quelque chose de nouveau, pas regarder ce qui a déjà été fait.”

Philosophie admirable s'il en est, qui est à nouveau mise en application sur le deuxième album du groupe à venir, Revolution On Repeat. Avec un line-up rafraîchi par les nouveaux arrivants Jonas (batterie) et Tom (basse) aux côtés du loyal Mikael Linder (guitare), la vision de Martin d'une célébration heavy rock sans barrière n'a jamais été aussi forte. Des tonitruants et énergiques ''Hurricane'' et ''Which Way To The Mob'' au psych lo-fi sous acides de ''Desperation'', Revolution On Repeat est un hommage instinctif au feu et à la furie, sublimé par une reprise magnifique du prémonitoire ''My Shit's Fucked Up'' de Warren Zevon.

“Le titre Revolution On Repeat fait référence à l'histoire de la société, qui semble se répéter encore et encore” note Martin. “On assiste à révolution sur révolution, avec des peuples qui en ont marre, qui se soulèvent, pour que finalement rien ne change. La quête du pouvoir et de l'argent met à mal toutes les grandes idées et promesses de changement, et on revient finalement à la case départ. Ça fait vraiment réfléchir sur les systèmes démocratiques actuels. Bien sûr, il y aura un nouveau soulèvement, mais il y aura plus vite encore un nouveau leader corrompu. Les gens sont trop stupides, trop égoïstes.”

Malgré cette vision peu flatteuse de l'humanité, Troubled Horse n'en est pas moins 100 % source d'inspiration : Revolution On Repeat est un album diversifié, divertissant, qui défie toutes les règles et insuffle une nouvelle vie à des genres musicaux que l'on pensait inamovibles. Comme le dit Martin, ce sont les choses les plus simples qui gardent en nous la flamme de l'espoir.

“J'espère que les gens apprécieront ce nouveau disque, et nous permettront de partir en tournée pour le jouer sur scène,” sourit-il. “Ce serait vraiment génial. Je sais que c'est cliché, mais écrire et jouer des chansons est un exutoire pour moi. Mais ça reste un effort collectif hein, même si j'ai le dernier mot... parce que je suis un enfoiré ! Ha ha ha!”