SOROR DOLOROSA
Chroniques
Apollo
2017

SOROR DOLOROSA : Premier titre dévoilé ''The End'' extrait de leur nouvel album ''Apollo'', prévu le 15 septembre !
Rose De Lacfeld
Journaliste

Créé le 15/08/2017
4304 vues

Découvrez un premier extrait du nouvel album de SOROR DOLOROSA ''Apollo'' qui sortira le 15 septembre chez Prophecy Productions.

Le titre s'intitule ''The End''....

« Apollo » sortira en CD digipak, gatefold 2xLP (vinyl 180g, masterisé spécialement pour l'occasion), et en artbook deluxe 3xCD/DVD (28x28 cm, livret 72 pages) contenant l'album live « Rive Gauche » sur 2CD et DVD (110 minutes de captation live). En parallèle, Prophecy rééditera l'entièreté du back catalogue du groupe : « Severance » (2009, avec bonus tracks inédits), « Blind Scenes » (2011), et « No More Heroes » (2013).

Pour vos pré-commandes c'est par ici :
smarturl.it/soror-dolorosa

Les Parisiens de Soror Dolorosa pratiquent un gothic rock brut et urgent inspiré par le post-punk, le death rock et la cold wave. Soror Dolorosa (« Soeur Douleur », en français) a été formé en 2001 par le chanteur Andy Julia. Empruntant son patronyme au roman « Bruges-La-Morte » de l'écrivain symboliste flamand Georges Rodenbach, Soror Dolorasa tire majoritairement son inspiration de la passion, de la nostalgie et du deuil, et insuffle ces émotions puissantes dans sa musique et ses performances scéniques. Ces éléments caractéristiques de la formule musicale du groupe s'apprécient au travers de compositions musclées, de guitares grinçantes, de lignes de basse en surrégime, de rythmes moteurs et du style vocal dramatique et inimitable de Julia.

Les quatre années de gestation d'« Apollo » représentent un aboutissement suprême pour Soror Dolorosa ; l'aperçu d'un monde grandiloquent et futuriste à travers le prisme d'un art sombre aux relents pop. Mélodique et saillant, l'album met en lumière à la fois la beauté sublime et la tristesse obsédante des visions de Julia, prophète de sombres augures et vertigineux baryton lancé sur une interminable autoroute déserte peuplée d'une exquise angoisse baroque. Les quatre faces du double album s'égrènent comme le font les saisons, créant un cycle de vie audio. Avec Soror Dolorosa, tout est commencement et tout est fin au sein de cette vision originelle.

« Les voyages ont été l'inspiration majeure des titres d'« Apollo » », confesse Juila. Photographe de presse réputé dans le milieu de la mode du tout Paris, le frontman est également un artiste exposé et un auteur publié internationalement qui parcourt le globe sans relâche. « J'ai traversé ces plaines, ces montagnes, ces villes, ces forêts et ces déserts… Je me souviens de toutes ces sensations, de toutes ces odeurs aujourd'hui représentées par de simples mélodies ou par des grooves séminaux ».

Longtemps associés aux destinées d'Alcest, Les Discrets ou Lantlôs, Julia et Soror Dolorosa avaient évidemment toute leur place au sein de la famille artistique Prophecy. Souvent comparé aux piliers du genre que sont Fields of the Nephilim, The Sisters of Mercy, Joy Division ou Bauhaus, Soror Dolorosa se devait de poursuivre son développement, de laisser s'épanouir son son et sa vision. Avec « Apollo », cette nouvelle marche est gravie. Pour ses géniteurs, ce disque n'est pas juste un nouvel album : c'est une quête spirituelle...