Le patron de Gibson parle de la situation financière actuelle de la firme.
Antares Bauglir
Journaliste

Créé le 26/02/2018
5246 vues

Henry Juszkiewicz, patron de Gibson sort enfin du silence pour parler plus en détail de la situation financière de la firme, dont United Rock Nation vous avait parlé récemment.

L'entreprise, qui croule sous une grosse dette, a jusqu'à juillet prochain pour prendre une décision quant à son futur. Selon le CEO, cette situation est due en premier lieu à la crise économique de 2008, ou Gibson n'a pas réussi à remonter ses ventes. La faute, selon lui, aux revendeurs.

« Il y a un gros problème dans la revente de guitares. Les revendeurs ont peur et à raison, puisque les e-commerces tels qu'Amazon sont extrêment puissants. Ils se demandent si il y a encore de la place pour les magasins physiques actuellement et si ils ne seront pas amenés à disparaître dans le futur. C'est une dure réalité » a annoncé Juszkiewicz.

Selon lui, Gibson a pourtant toujours protégé ses revendeurs, en ne créant pas de boutique en ligne. « La première chose à faire serait de leur apprendre à vendre correctement. J'ai souvent souvent dit aux revendeurs qu'il fallait que le magasin soit un lieu chaleureux et confortable, ou le client puisse s'assoir par exemple » a t'il dit. « La plupart du temps, les guitares sont accrochées et inaccessibles, par mesure de sécurité. Comparons ça à Apple par exemple, ou leurs équipements coûtent parfois plus cher qu'une guitare et qui sont exposés face aux clients, qui peuvent les manipuler ».

La clé serait donc une refonte totalement de la revente d'instruments de musique, au profit d'un lieu où le client se sente bienvenu et conseillé. Pour Juszkiewicz, la vente de matériel de musique serait passé à côté de cette génération « technologique », pour rester sur quelque chose de plus traditionnel. Il ajoute que la majeure partie des clients ciblés restent les musiciens professionnels et passionnés, ce qui laisse de côté une partie de la population, dont les femmes.

En attendant, la firme légendaire n'a plus que quelques mois pour tenter de sauver sa peau.