KAMERA OBSCURA

KAMERA OBSCURA : Exclu' ''Maniac'', premier extrait de leur futur album!
Rose De Lacfeld
Journaliste

Créé le 05/12/2017
524 vues

''Maniac'', premier extrait de ‘''The Final Cut''’, nouvel Album de KAMERA OBSCURA, vous transporte tout droit dans la tête de Frank Zito où règne grand vide et froideur clinique, refuge parfait pour mieux tourner en rond avec ses propres obsessions.
Entre spasmes et sursauts psychotiques, émotions à vif et répit manipulateur : vous n’en sortirez pas indemne. Inspiré du film Maniac de 1980 de William Lustig, avec Joe Spinell et Caroline Munro.

KAMERA OBSCURA mélange la fureur du Metal (Guitare, basse, batterie, chant clair/saturé) à l'’atmosphère des bandes originales de films (synthés vintage, samples) dans un univers inspiré des plus grands maîtres du cinéma de genre de Tod Browning à John Carpenter en passant par Russ Meyer, Dario Argento, George Miller et Kenneth Anger. Remarqués en première partie de Nekrogoblikon et de Porn, le groupe vient d'achever l'enregistrement d'un LP 10 titres pour une sortie le 23 janvier 2018.

Après avoir largement exploré les classiques de l'’horreur et de la Science-Fiction à travers “Dark Reels” et poussé l'’hommage un cran plus loin avec “Copycat”, KAMERA OBSCURA revient avec “The Final Cut”, son nouveau LP, qui s’en prend cette fois-ci au cinéma bis américain des années 70 à 80. ’The Final Cut’ se détache des sonorités industrielles de ses prédécesseurs pour flirter avec des courants plus organiques, tout en conservant l’'ADN mutant d'’un groupe qui continue son exploration sans limites.

Avec des morceaux comme ''Beyond The Valley of The Dolls'' voyage débridé vers la Californie des années 60, ''Lucifer Rising'' et son atmosphère occulte et incantatoire,''The Howling'' empreint de rage et de folie sanguinaire lycanthropique, ’''The Final Cut''’ enroule autour de vous ses bras majestueux et vous étreint jusqu’à l'’épuisement, avant de vous relâcher in extremis… pour mieux vous hanter.