BACKTRACK LANE

BACKTRACK LANE : Nouveau clip ''Underground''
Rose De Lacfeld
Journaliste

Créé le 10/04/2017
500 vues

Le groupe de rock BACKTRACK LANE annonce son retour avec un nouveau clip et single ''Underground'' issu de leur nouvel Ep qui s'intitule ''In Fine'' et qui sortira le 22 mai prochain.

Pour les découvrir :
21 avril Lille (le circus)
2 juin Bruxelles (road to rock)
14 septembre Chambéry (brin de zinc)


''UNDERGROUND''

''-S'il n'était pas entré pour squatter cette maison il ne se serait jamais retrouvé à suivre cette silhouette dans le cabanon. Et il ne se serait pas retrouvé au milieu d'une foule de doubles et coincé dans une boucle temporelle.
-Ouais, mais du coup il ne serait pas tombé sur Backtrack Lane en train jouer UnderGround...''

Dans ce clip , Backtrack Lane est au centre d'une boucle temporelle mettant en scène un rôdeur. Initialement en train de squatter une maison, celui ci est interrompu par la présence d'une autre personne. Discrètement il suit cet individu qui le mène dans un cabanon où Backtrack Lane joue devant une quinzaine de silhouettes cagoulées qui éclairent le groupe avec des torches. Esthétiquement, la lumière est très importante puisque cette séquence , qui arrive en deuxième partie de clip, est uniquement éclairée par les torches du public. Torches qui seront le point d'orgue du twist avec leur accumulation au sol sur le plan final, permettant de comprendre qu'il n'y a qu'un seul et même personnage dans la Narration : le rôdeur.

Le clip s'articule en deux temps. Le premier nous montre un personnage principal culotté et rêveur, dans une mise en scène plutôt comique; puis le deuxième révèle une ambiance plus sombre et mystérieuse autour du groupe et de la perception qu'a le rôdeur. Underground traite d'une prise de risque dans un lieu dangereux, interdit, où une satisfaction primaire peut être tirée. Inspiré d'une expérience vécue, le titre propose à l'auditeur de nous accompagner dans les dédales de souterrains humides où seule sa torche peut le guider. Quelque part dans ce silence raisonne une musique prenante, des couplets rythmant une marche fatigante, puis des voix fantomatiques et aériennes rassurantes nous sortent de la solitude sur un refrain fédérateur et puissant.