Chroniques
Tsar
2016

Report Almanac au Petit Bain le 18/04/2018
Stphane Masson
Journaliste

«Commençons cette soirée placée sous le signe du \'\'symphonique\'\' par du Power Symphonic»

Créé 18/04/2018
491 vues

Il fait beau, il fait chaud alors quoi de mieux que d'aller trainer en bord de Seine et de passer la soirée sur une péniche en écoutant du son?
C'est donc d'un pas léger que je prends le chemin du Petit Bain pour assister au concert de Leaves' Eyes avec en première partie de soirée Mayan et Almanac. Ce soir c'est entrée plat dessert en mode symphonique avec du Power, du Death et du Metal symphonique !!!
Quand j'arrive au pied de ma péniche préférée quel plaisir de pouvoir patienter étalé de tout mon long dans un transat à l'ombre du tour bus...c'est tout de même mieux que de piétiner sur place en subissant les assauts du soleil et de la chaleur qui aujourd'hui sont plutôt agressifs.
Chaleur ou pas la file d'attente prend doucement forme et commence clairement à ressembler à quelque chose !!
Le top départ est donné il est donc temps de faire entrer tout ce petit monde pour qu'il puisse profiter de la climatisation, et oui nous aurons le droit à la climatisation ce soir…
La salle se remplie tranquillement et l'on constate que nous avons à faire à un public de metalleux de longue date à qui on ne la fait plus. Me voila donc en train de batailler gentiment des coudes pour accrocher le premier rang car pas de pause bière pour les fans qui se sont directement jetés dans la fosse. A la fois il fait frais au pied de la scène alors faut pas se plaindre si on picole pas lol.

Il est temps de déguster l'entrée de ce repas musical en accueillant Almanac. Almanac est un tout jeune groupe allemand de Symphonic Power né en 2015 et fondé par Victor Smolski (ex Rage) mais déjà a la tête de deux albums dont « Kingslayer » qui a vu le jour en 2017. Bien que tout jeune le groupe à déjà ses adeptes dont un juste à mes cotés, il connait tous le répertoire du groupe et d'ailleurs il quittera les lieux à la fin du set d'Almanach!! Quoiqu'il en soit ça envoie et sa speed, à la fois avec Power dans le thème on ne pouvait s'attendre à moins. Les mélodies développées par le groupe sont vraiment rapides et les riffs très accrocheurs, à la fois venant de Victor il n'y a rien d'étonnant si je puis me permettre. Une chose que je trouve très agréable est la place laissée à la basse qui est vraiment mise en avant avec Armin Alic qui s'en donne à coeur joie pour faire claquer chacune de ses notes. Coté chant entre David Readman et Bernadette marchewka on est plus que gâté il faut bien le dire. J'ai trouvé très original et sympa le fait que David et Bernadette quittent systématiquement la scène lors des parties uniquement musicales laissant ainsi les musiciens capter entièrement l'attention du public et pouvoir ainsi être mis à l'honneur eux aussi. Coté public aucun souci tout le monde aime la prestation d'Almanach toute fois il n'y aura pas de pogos endiablés ou de circles pit (et ce sera ainsi toute la soirée d'ailleurs). David et Bernadette ne manqueront de gestes d'attention et de petites phrases à l'attention de la foule conquise et je pense que le fan placé à ma gauche a été remarqué par David et Bernadette et ce pour son plus grand plaisir...

Setlist : Hands Are Tied / Guilty As Charged / Regicide / Hail To The King / Children Of The Sacred path / Self-Blinded Eyes / Losing My Mind / No More Shadows

Petite pause changement de plateau et de voisin en ce qui me concerne dans l'attente du plat de résistance que sera MaYan.

La petite intro qui fait bien avec « Descry » nous annonce que l'on va bientôt pouvoir déguster le plat de résistance et donc que l'arrivée de MaYan est imminente. Fan de MaYan cela va pourtant être la première fois que je vais voir évoluer le groupe en live. Rappelons que MaYan est un groupe hollandais de Symphonic death Metal composé de 10 membres. Et oui, pour ceux qui ne connaissent pas ce groupe vous n'avez pas de problème de vue et j'ai pas fait de coquille, ils sont bien 10. Le groupe se compose 3 chanteurs, 2 chanteuses, 2 guitaristes, un bassiste, un claviériste et un batteur. Maintenant va falloir caser tout ce petit monde sur la petite scène du Petit bain.
Je voulais voir ce que ça donnait sur scène et bien je ne vais pas être déçu du voyage car je vais prendre une claque magistrale. Pour commencer quoi de mieux qu'un « Devil In Disguise » enchainer avec « Drown The demon » pour se mettre en jambes ? Voilà deux morceaux qui permettront de mettre en évidence tour à tour tous les membres du groupe et de constater que c'est un putain de groupe de tarés!!
MaYan envoie une puissance et une énergie hors du commun. Ca joue fort, c'est lourd, le son est juste impeccable et que dire des enchainement de chants guturraux, clairs et screaming ? Une pure merveille.
Les titres s'enchainent, tous aussi bons les uns que les autres et Mark Jansen (chant) qui n'hésite pas à taper la discussion avec le public quand l'occasion se présente.
Il n'y a pas une seconde ou tous les membres du groupes n'ont pas le sourire c'est un truc de malade.
Tout bon groupe qui se respecte nous propose une petite pause tendresse et ce moment est arrivé avec "la balade du groupe" : « Insano » qui fait de suite descendre la pression.
N'étant tout même pas venu nous compter fleurette on enchaine avec « The Power Process » histoire de rappeler qu'il y a Death Metal dans Symphonic Death Metal !!
Le groupe est vraiment heureux de se produire devant nous et cette joie est communicative. Que dire de la connivence entre les membres du groupe ? Et bien c'est de la folie douce, ils n'arrêtent pas de jouer ensemble, je suis devant de grands enfants qui s'éclatent à nous envoyer une putain de bonne musique dans la tronche. La taille de la scène étant ce qu'elle est il sera rare de pouvoir observer la totalité du groupe sur scène et une rotation s'effectuera entre les chanteurs en fonction de leur temps de « parole » dans les morceaux.
Mayan jouera onze titres et enfoncera le clou en terminant son set avec « Bite The Bullet » histoire de bien nous achever...
Voici un groupe qui est tout simplement ultra vivifiant, avec des titres à vous faire tomber par terre, surtout la tête d'ailleurs car c'est clairement une musique faite pour se décrocher les cervicales et, il faut ABSOLUMENT voir MaYan sur scène. J'ai tellement été captivé que je serai incapable de dire ce qui se passait autour de moi pendant la prestation de MaYan mais je peux vous dire qu'au moment de saluer le public la foule manifestait véhément ses remerciements aux membres du groupe pour le show.

Setlist : Descry (Intro) / Devil In Disguise / Drown The Demon / Bloodline Forfeit / Burn Your Witches / Insano / The Power Process / Human Sacrifice / Tornado Of Thoughts / Faceless Spies / Bite The Bullet

Difficile de se remettre d'une telle décharge de plaisir musical alors on respire doucement et on regarde tranquillement l'installation des divers éléments scéniques avant d'accueillir Leaves' Eyes.

Voici enfin le dessert qui se présente devant nous...groupe germano-norvégien créé en 2003, Leaves' Eyes est un groupe de Metal Symphonic avec une pointe de sonorités Folk Metal de temps à autres. Depuis sa création le groupe nous aura gratifié de 7 albums dont « Sign of the Dragon Head » qui nous a été dévoilé cette année. « Sign of the Dragon Head », premier titre du dernier album, sera justement le titre choisi par le groupe pour débuter son show et ce dernier sera immédiatement suivi de « Accross the Sea » second titre de leur dernière galette, le ton est donné Leaves' Eyes est bien ici pour faire honneur à son dernier bébé. Il n'en faudra pas moins pour voir les fans du groupe s'agglutiner au bord de la scène et chanter à s'en décrocher les cordes vocales surtout quand ils tentent d'imiter Elina Siirala. En plus d'être fans de Leave's certains sont littéralement sous le charme d'Elina qui semble les envouter au moindre mouvement de cil… Alexander Krull (chant) comme à son habitude semble envahi par une rage difficilement contrôlable lui faisant faire en permanence les cent pas le long de la scène entre deux headbangs, on le verra même se présenter face à la foule bouclier viking au bras, et si ce n'était pas une rage qui l'envahie mais l'esprit du Valhalla ?
Musicalement il n'y a rien à redire on sent l'expérience des années de scènes.
Leaves' Eyes ne manquera pas de jouer quelques titres incontournables de leur répertoire tel que « Farewell Proud Men » ou bien encore « Edge of Steel ». Comme je le précisais plus haut ce n'est pas la soirée des walls of death mais il n'empêche quel'intensité de l'échange entre Leaves' Eyes et le public est palpable, l'on pourrai presque parler de communion. Cela va durer ainsi jusqu'à la dernière notre du set de Leaves' Eye qui sera clôturé avec « Blazing Waters ».

Setlist : Sign of the Dragon Head / Accross the sea / Take the devil in Me / My Destiny / Swords in Rock / Jomsborg / Shadows in the Night / Farewell Proud men / Like a Mountain / Hell to the Heavens / Riders on the Wind / Fires in the North / Edge of Steel / Spirits Masquerade / Blazing Watters / Haraldskvaedi

Voila une belle soirée symphonique qui se termine, il est tant de rentrer dans notre cahute avec pleins de mélodies en tête...pour moi ce seront celles de Mayan émaillées d'images du concert quand je fermerai les yeux!!!