Report Moonspell à La Machine du Moulin Rouge le 19/02/2018
Stphane Masson
Journaliste

«Commençons la soirée Black Metal avec Moonspell»

Créé 19/02/2018
4537 vues

Ce lundi 19 février 2018 s'avère être LA date importante de ce début d'année pour les amateurs de Black Metal avec la venue dans notre belle capitale de Cradle Of Filth et de Moonspell à La Machine du Moulin Rouge.

A journée exceptionnelle planning exceptionnel, ce qui signifie pour moi qu'il est hors de question de ne pas pouvoir me placer correctement pour shooter cet événement de folie donc je décolle de bonne heure et arrive sur place dès 17 heures. Bah voilà je suis pas le premier…petite discussion avec les fans déjà présents et je m'aperçois qu'ils viennent de tout l'hexagone et certains sont déjà la depuis 10 heures du matin pour être sûr de pénétrer dans les lieux en premier et se positionner au plus prêt de la scène pour en profiter au maximum.
Je profite de ce report pour remercier ces irréductibles fans de la scène Black Metal et de Cradle Of Filth pour m'avoir permis de passer devant eux, venant pour la presse, et d'en avoir fait autant pour mes copains photographes qui sont arrivés pus tard, merci les gars vous êtes terribles.

Après moult discussions entre amis, et oui le métal est une grande famille, les portes s'ouvrent enfin, il était temps l'impatience était palpable et la file d'attente longeant le trottoir rendait difficile l'accès aux établissements voisins de La Machine du Moulin Rouge.

J'entre dans le hall, petit bonjour au staff d'Access Live à qui nous devons cette soirée de malade et j'entre dans la salle, pour la première fois en ce qui me concerne, et je vais me mettre en position en trépignant du sabot tant je suis excité à l'idée de voir évoluer Moonspell et Cradle Of Filth.

Quelques échanges de mots avec mes voisins de gauche et je me rend de suite compte que l'on est pas seulement venu des quatre coins de la France mais également de l'Europe pour cette affiche. En effet mon voisin est un danois vivant en Belgique et il est venu à Paris ce soir pour cet événement.

Je pense qu'il n'est pas forcément nécessaire de vous expliquer que la salle va se remplir à une vitesse grand V et que lorsque Monnspell va entrer sur scène la salle est déjà presque full out.

Il est enfin temps de voir monter sur les planches Moonspell…les lumières tombent, la fumée qui était déjà conséquente augmente et voilà que nous voyons Fernando Ribeiro (chant) traversé la scène baigné d'une lumière verte tenant à la main une lanterne invitant le public à se préparer à la déferlante musicale qui va nous tomber dessus. Rappelons pour les novices que Moonspell est un groupe de Black Metal, Metal Gothique portugais formé en 1989 dont leur dernier album sorti en 2017 s'intitule « 1755 » triste année marquée par un séisme dévastateur à Lisbonne.
Les premiers accords de guitare sont à peine lâchés que la foule laisse exprimer sa joie de voir évoluer Moonspell devant elle. Une chape de plomb digne des grands groupes s'installe au dessus de nous tous et nous nous laissons bercer par le Black Metal de Moonspell qui nous accueille avec « Em Nome Do Medo ». Après la lanterne donnant un petit coté bas fonds moyenâgeux Fernando Ribeiro nous gratifie de son masque post apocalyptique d'oiseau de « mauvaise augure » lors de l'interprétation du titre « 1755 ».
Moonspell va nous transporter dans son univers pendant une bonne heure avec un Black Metal, lourd, rythmé et exécuté à la perfection. Le groupe déborde littéralement d'énergie communicative et est clairement heureux de se produire devant nous ce soir. Le public est aux anges et fin prêt à accueillir la tête d'affiche quand Moonspell nous quittera après un explosif « Full Moon Madness ».

Setlist : Em Nome Do Medo / 1755 / In Tremor Dei / Desastre / Night Eternal / Ruinas / Opium / Evento / Todos Os Santos / Alma Mater / Full Moon Madness

Il est temps de récupérer nos esprits après cette démonstration de force. Pendant que le changement de plateau s'effectue chacun y va de sa petite méthode pour passer le temps allant de la discussion avec son voisin ou au concours de bières gobées le plus rapidement possible.

Les lumières s'éteignent à nouveau et tous se taisent, tout le monde est dans l'attente de la montée sur scène des membres de Cradle Of Filth. Les voilà qui arrivent les un après les autres Dani Filth (chant) encapuchonné clôturant la marche. Pour la forme uniquement rappelons que Cradle Of Filth est un groupe de Black Metal britannique né en 1991 dont le style a évolué du Death Metal au Black Metal Symphonique et est parfois qualifié de Metal Extrême. Quoiqu'il arrive ce groupe est une putain de Bombe (oups je me lâche…). Histoire de mettre tout le monde d'accord Cradle Of Filth va mettre les points sur les I dès le début avec « Gilded Cunt ». Le ton est donné on va en prendre plein la trombine, ça tombe bien on n'est pas venu cueillir des fraises. Dans la fosse de La Machine du Moulin Rouge sa pousse de tous les cotés et c'est pas la puissance dégagée par la bande de Dani & Co qui va calmer le jeu. Quel bonheur d'entendre en live la voix de Dani pensant du gutturale à l'aigue sans la moindre difficulté. Petite séquence dédicace de Dani à l'attention de Fred Leclerc bassiste de Dragon Force (et aussi remplaçant à l'occasion dans Loudblast dont le leader Stéphane Buriez est présent ce soir) avant de continuer à enfoncé le clou du Black Metal made by Cradle entre nos omoplates. La prestation de Cradle Of Filth est juste digne des plus grands et confirme à ceux qui auraient put en douter qu'il s'agit d'un des groupes majeurs du Black Metal mondial.

Il est venu le moment de sortir de l'antre du démon et de revenir à la vie normale et d'aller reposer nos petites âmes toutes torturées…

Setlist : Gilded Cunt / Beneath The Howling Stars / Blackest Magick In Pratice / Heartbreak And Seance / Bathory Aria : Benighted Like Usher, A Murder of Ravens in Fugue, Eyes That Witness Madness / Dusk and Her Embrace / The Dead of Love / You Will Know the Lion by His Claw / The Promise of Fever / Nymphetamine / Her Ghost in the Fog / Born in a Burial Gown


Chroniques
1755
2017
Festival
Alcatraz Festival 2017
Moonspell
13/08/2017