UNSWABBED @ Le Slendid le 06/04/17
Phenix Galasso
Photographe

«L'efficacité d'UNSWABBED n'a pas pris une ride !»

Créé 06/04/2017
136 vues

Aujourd'hui, direction Le Splendid à Lille pour voir les Américains de HELLYEAH et les Lillois de UNSWABBED en première partie.

Cela fait un petit moment que je n'ai vu UNSWABBED sur scène, j'étais même, je l'avoue, surpris de les voir en ouverture de HELLYEAH ce soir au Splendid. Fort d'une expérience qui n'est plus à prouver (on parle de 22 ans passés depuis la fondation du groupe quand même), les Lillois sont prêts à montrer qu'ils ont encore la rage au ventre et de l'énergie à revendre.

Le quintet, commencera son set « timidement » face à une salle très peu remplie ce soir avec « La Chute » suivi d'emblée d'un niveau morceau devant figuré sur le futur album des UNSWABBED. Ils perdront cette « timidité » comme cité précédemment à partir de « Paranoïaque » et reprendront fermement leur bonne habitude scénique pour livrer un show bien à leur sauce à coup de riffs bien lourd, une bonne communication avec le public et une énergie débordante sur scène.

Restant sur l'efficacité des « vieux morceaux » tels « Rien à perdre » (Que je kiffe personnellement : merci les gars!), ils ne joueront pas moins de cinq nouveaux morceaux sur composant leur set list de ce soir. On notera dans ces nouveaux morceaux, qu'UNSWABBED a une fois de plus envie de surprendre et le fait toujours avec brio, que ce soit « L'équilibre », « L'étincelle », le très bon « Une bouteille à la mer », « De l'ombre à la lumière » , « D'amour est d'ivresse », tous ces nouveaux morceaux passent comme papa dans maman !


Malgré un son avec quelques lacunes, ce soir, UNSWABBED sera resté fidèle à lui-même en nous offrant un show convaincant, entrainant, dynamique et aura une fois de plus fait hocher bien des têtes.


Setlist :

1. La Chute
2. L'Équilibre
3. Paranoiaque
4. L'Étincelle
5. Rien à Perdre
6. Une Bouteille à la Mer
7. De l'Ombre à la Lumière
8. Ma Place
9. D'Amour et d'Ivresse
10. Pourquoi


Malgré une salle, comme cité précédemment, très peu remplis, le public se fera bien entendre avant l'arrivée de HELLYEAH sur scène.

La faible affluence n'impactera en rien la motivation des gaillards sur scène prêts à nous balancer un bon gros chaud à l'Américaine. Chad au chant, à son habitude, le visage barbouillé de sang, communiquera pas mal avec le public et sera clairement déchainé sur scène. Kyle à la basse balance ses riffs et se voudra être un vrai démon sur scène, les guitares de Tom Christian ne sont pas en reste, mais leur attitude sur scène ne vaudra pas la fougue de Chad et Kyle.

Niveau son ça envoie sévèrement le bousin, il faut dire qu'avec Vinnnie Paul à la batterie, il fallait s'attendre à du trig gargantuesque et une balance sonore des instrumentistes qui s'accordera à la puissance délivrée par un Vinnie tout sourire derrière ses fûts.

Une set lit complète et équilibrée qui passera bien en revue les différents albums de HELLYEAH : « X », « Human », Startariot » et d'autre encore du dernier-né « Unden!able » en 2016, « Say When », « Hush » de Blood For Blood » (2007) ou encore « You Wouldn't Know » et l'incontournable « Hellyeah » issu de l'album éponyme de 2007. Il y a ici, de quoi ravir les fans, mais également de quoi séduire les non-aficionados de HELLYEAH.

De la puissance, des passages percutants, des jeux de lumière très intéressants, la musique d'HELLYEAH sur scène fait effet de rouleau compresseur, et ce, pour notre plus grand plaisir. Les furieux d'HELLYEAH auront joué une bonne petite heure à nous en mettre plein la vue et plein les oreilles avant de quitter la scène du Splendid.



Setlist :

1. X
2. Demons In The Dirt
3. Sangre Por Sangre (Blood For Blood)
4. Moth
5. Cross To Bier (Cradles To The Bones)
6. Human
7. Be Unden!able
8. War in me
9. Say When
10. Hush
11. Startariot
12. I Don't Care Anymore (Cover Phil Collins)
13. You Wouldn't Know
14. Hellyeah


Un grand merci à UNSWABBED, HELLYEAH, l'équipe toujours aussi sympathique du Splendid, à Candice d'À Gauche de la Lune Productions, au public peu nombreux certes, mais qui n'as pas eu peur de montrer sa motivation devant la scène et enfin à toi, toi et toi là-bas qui lit ce report.