THUNDERSTONE @ Le Splendid le 29/03/17
Phenix Galasso
Photographe

«THUNDERSTONE face à un public timide au Splendid»

Créé 29/03/2017
175 vues

Deux ans déjà, on passé depuis le dernier passage de SONATA ARCTICA au Splendid de Lille. Et pourtant, il n'y a pas foule ce soir, peut être est ce l'ouverture des portes à 19h alors que les billets annonçaient 20h ou le dernier album « The Ninth Hour » de SONATA ARCTICA n'ayant pas rencontré son plus grand succès. Qui justifie si peu de monde pour cette date pourtant fort sympathique.

Ce soir, c'est la formation de thrash canadien nommée STRIKER qui ouvrira le bal. C'est hélas devant une salle quasi-vide que ceux-ci commenceront leur set. Cela ne les empêchera aucunement de se donner à fond à coups de riffs dévastateurs et entrainant. Les Canadiens ne se laissent pas décourager par le vide de la salle et le démontre avec brio, beaucoup de communication avec le public et un set assurer comme s'ils jouaient devant une salle pleine .

La musique de STRIKER est bien old school, ça balance du riffs qui décrasse les oreilles, des soli à tout-va et qui font bien leurs effets, sans compter un front man énergique maitrisant son chant, et ce, en variant les tonalités. STRIKER est une petite mine de talent qui n'aura aucun mal à convaincre le public pourtant fort timide en ce début de soirée.

Setlist :

1. Crossroads
2. Former Glory
3. Locked In
4. Lethal Force
5. Out Of Blood
6. Escape From Shred City
7. Full Speed Or No Speed
8. Born To Lose
9. Fight For Your Life


Place désormais aux Finlandais de THUNDERSTONE, ayant sorti un nouvel album « Apocalypse Again » en 2016 et prêt à nous livrer un set sur fond de power metal mélodique teinté de heavy.

Le groupe commencera avec « Veterans Of The Apocalypse » issu de leur dernier album, et d'emblée, on sent le groupe qui a beaucoup de bouteille au vu de leur maitrise sur scène. Le chanteur bien que fort statique à mon goût, dégage une présence très forte sur scène, son charisme comme son talent ne sont plus à prouver, c'est certain.

Leur musique ne transcende pas le genre, mais sera d'une efficience certaine, le duo base-batterie envoie bien le bousin et les riffs de guitares sont puissants. Mon seul regret sur le son, pourtant bien meilleur que pour la première partie, sera au niveau du synthé, bien qu'étant en avant de scène, le clavier reste trop en retrait et on peine par moment à en entendre les subtilités.

THUNDERSTONE finira son set sur les « vieux » morceaux avec « 10 000 Ways » et « Until We Touch The Burning Sun ».

Setlist :

1. Veterans Of The Apocalypse
2. Tool Of The Devil
3. The Path
4. Forevermore
5. Weak
6. Through The Pain
7. 10 000 Ways
8. Until We Touch The Burning Sun



Il est temps au SONATA ARCTICA de monter sur scène. Le public bien que peu nombreux sait se faire entendre à l'arrivée des musiciens. Tony Kakko, toujours fidèle à lui-même : une présence énorme sur scène au diapason de son indéniable maitrise vocale, lancera le set sur « Closer To An Animal ». D'emblée, on sentira un son encore plus travaillé que pour les groupes précédents offrant ainsi une très belle balance à la musique de SONATA ARCTICA, excepté une fois de plus pour le clavier sonnant trop bas sur des morceaux où il devrait être mis en avant tel « The Wolves Die Young », le morceau n'en restera pas moins des plus efficaces en live.

Tony, n'étant jamais avare en matière de communication avec le public, ne cesse de motiver le peu de personnes étant présents ce soir au Splendid, même Tommy Portimo à la batterie y mettra de son grain de sel en ce sens, sans compter, Pasi Kauppinen à la basse, qui envoie continuellement le bousin sur scène.. Les morceaux, en dehors des introductions atmosphériques parfois un peu trop longue, s'enchaîneront assez vite. Henrik Klingenberg aux claviers restera tout le long du set sur son piédestal en fond de scène, jouer un peu avec le public ne lui aurait pas fait de mal au vu de l'attitude rigide qu'il aura tout le long du set. Elias Viljanen à la guitare offrira un bon set, mais toujours avec ce petit coté « réservé » qui lui es propre, ses riffs n'en seront pas moins jouer avec excellence.

La setlist sera très varié, en passant par « Fullmoon », « Tallulagh », « Misplaced » etc, SONATA ARCTICA essaiera d'offrir un set le plus représentatif de sa carrière sans oublier « Fairytale », « We Are What We Are », « Among The Shooting Stars » issus de leur dernier-né « The Ninth Hour ».

Le groupe terminera son set sur l'incontournable et habituelle « Vodka » avant de quitter le plateau du Splendid en laissant encore un très bon souvenir de ce que SONATA ARCTICA donne en live.




Setlist :

1. Closer To An Animal
2. Life
3. The Wolves Die Young
4. In Black And White
5. Tallulah
6. Fairytale
7. Fullmoon
8. Among The Shooting Stars
9. Abandonned, Cleaned, Brainwashed, Exploited
10. We Are What We Are
11. Misplaced
12. I Have A Right
13. Don't Say A Word
14. Vodka


Un grand merci aux groupes ayant joué ce soir, au public, même peu nombreux, s'étant déplacé pour cet événement, à toute l'équipe du SPLENDID pour leur accueil éternellement chaleureux, à Victoria de VERONE PRODUCTIONS pour l'accréditation ainsi qu'à toi, oui toi, lisant ce report.