THE DEAD DAISIES / Guest THE NEW ROSES
Laurent Sage
Journaliste

«Un show brûlant, un condensé de rock, de hard, de sueur....»

Créé 06/05/2018
2177 vues

En ce dimanche, la foule se presse nombreuse pour assister au concert des vieux briscards des DEAD DAISIES et des "jeunots" des NEW ROSES.

La salle est pratiquement comble et cela fait plaisir de constater que le hard rock n'est pas mort. Les allemands ont peu de place sur scène étant donné que les batteurs jouent sur leur kit respectif… Ils démarrent le show tambour battant et le public a l'air d'apprécier leur musique. Il faut dire que leurs chansons sont très entraînantes et leur joie encline à la participation. Ils enchaînent leurs hits et leur setlist colle parfaitement à l'esprit rock'n'roll qui anime la salle ce soir. Les allemands ont déjà ouvert pour les Daisies et s'ils continuent sur leur lancée il ne m'étonnerait pas qu'ils deviennent de sérieux concurrents à leurs hôtes du soir.
Après une petite attente, les DAISIES entrent en scène et d'emblée Doug ALDRICH joue pleinement son rôle de guitarhero : poses,riffs, solos, tout y est et le tout dans la plus totale décontraction. Le reste du groupe est à l'avenant : John CORABI tient la scène sans en faire trop; son charisme suffit à attirer le regard. Marco est fidèle à lui même : peu de sourire, l'air de toujours scruter la foule tout en jouant serré avec la batterie. On sent les pros. Mr LOWY semble heureux d'âtre là mais sa présence est moins magnétique que celle des autres membres du groupe. Il n'empêche que c'est un grand guitariste rhytmique et que les parties de guitare qu'il envoie sont des bombes.
La setlist du groupe se concentre sur les deux derniers albums studio avec sept titres de chaque album. "Revolucion" n'en comptant que quatre au compteur. Plus l'habituelle reprise: "Helter Skelter" qui eut en plus l'honneur de clôre le show.
Le Trabendo ayant été bien chauffé par les NEW ROSES, les marguerites ont ensuite enfoncé le clou. Dans une ambiance très chaude le groupe a su délivrer un set de haute teneur. Ils ont le rock dans le sang et leur set pue la sueur et l'authenticité. LA complicité du groupe ne fait aucun doute et le "petit" nouveau, Deen CASTRONOVO est comme un poisson dans l'eau. Cette cohésion fait que leur show est un pur moment de bonheur, les Daisies savent tenir une scène et les refrains furent plus d'une fois repris en choeur. Comment résister à "Make Some Noise", "Rise Up" ou "Mexico" pour ne citer qu'eux ? Le virage seventies pris par le groupe ( notamment en matière de son) lui colle tellement bien à la peau que l'on croirait qu'ils ont toujours oeuvré dans ce style.
La présentation des musiciens fût originale avec un extrait de hits intemporels pour les annoncer : "Boys Are Back in Town" pour Marco, "Heaven and Hell" pour John qui a tenu la guitare pour "Smoke on The Water" par exemple.
Peu de temps mort entre les morceaux, le groupe est là pour jouer et donner du plaisir. Prestation réussie en tous points. Le groupe est en train de prendre de l'ampleur et il ne m'étonnerait pas qu'il devienne prochainement mainstream. C'est tout le mal que je leur souhaite.

A la fin du set, Marco se laisse aller et donne sa basse à un membre du public : celle-ci se retrouve portée à bout de bras par une partie de la salle. Et bien sagement et pas respect, après son petit tour d'honneur, elle rejoint la scène.

Le seul bémol que je pourrai accorder au concert est le nombre limité (les 100 premiers arrivés) de fans pouvant faire dédicacer un album, une photo ou un tour book après le concert. Sûrement la rançon du succès.

Par contre pour tout le reste, merci messieurs.


SETLIST :Resurrected
Rise Up
Make Some Noise
Song and a Prayer
Dead and Gone
Mexico
What Goes Around
Last Time I Saw the Sun
Can't Take It With You
All the Same
Drum Solo @Info[Deen Castronovo]
Bitch
With You and I
Rock and Roll All Nite / Highway to Hell / The Boys Are Back in Town / Smoke on the Water / Heaven and Hell @Info[Kiss / AC/DC / Thin Lizzy / Deep Purple / Black Sabbath covers for band introductions]
Mainline
Long Way to Go
Midnight Moses

Judgement Day
Helter Skelter