Report SKYCLAD @ La Machine le 01/10/2017!
Peetoff
Journaliste

«Skyclad finit son passage sous les cris du public, totalement conquis et qui en redemanderait presque si ce n'était pas au tour d'Ensiferum d'envahir la scène !»

Créé 01/10/2017
3736 vues

REPORT : Enora Nattfödd
PHOTOS : Peetoffs

Report – WOLFHEART/SKYCLAD/ENSIFERUM – La Machine – 01/10/2017

Le temps froid et gris a probablement dissuadé une bonne partie du public de venir en avance car nous n'étions pas plus d'une centaine devant La Machine du Moulin Rouge à 17H30 alors que les portes ouvraient une demi-heure plus tard pour le retour d'Ensiferum, un an après leur passage au MTV Headbangers Ball Tour en décembre 2016 en compagnie de Kataklysm, Unearth et Iced Earth. Les Finlandais viennent nous présenter leur nouvel album, « Two Paths », en live, et ils se sont entourés de Wolfheart (quel plaisir de les retrouver !) et de Skyclad, un groupe assez ancien dans le Folk Metal mais totalement inconnu pour moi. Les portes s'ouvrent et les premiers arrivés dans la salle se mettent à courir pour être le mieux placé possible, on plaint les plus petits car la scène est extrêmement haute dans cette salle et on n'aimerait pas vraiment passer le concert avec un retour devant les yeux.

Après une petite attente, pendant laquelle tout le public discute autour de quelques bières, ce qui annonce une excellente ambiance, Wolfheart monte sur scène dans une ambiance lourde et sombre. Le quatuor demeure immobile tandis que leur introduction s'évanouit peu à peu puis c'est le début de « The Hunt ». Le morceau est puissant et le headbang synchronisé à la seconde près du guitariste, Mika Lammassaari, du bassiste, Lauri Silvonen, et du batteur, Joonas Kauppinen, est visuellement très réussi. On enchaîne sans tarder sur « The Rift » ! La setlist est sensiblement la même que celle de leur tournée en janvier de cette année avec Insomnium et Barren Earth. C'est toujours autant un plaisir de profiter des titres aux passages tantôt violents à souhait et tantôt atmosphériques et mystérieux. « Strength And Valor » retentit, suivi de « Call Of The Winter ». Les membres demeurent assez statiques sur scène mais le show n'en pâtit pas vraiment puisque leur musique ne se prête pas réellement aux mouvements en tout sens. Le bassiste n'hésite pas à introduire certaines chansons, nous rappelant de quel album elles sont issues. Et c'est sans doute également une des forces de leur passage sur scène : on a le droit à un aperçu éclair de la discographie et de l'évolution de leurs compositions. On peut regretter la qualité sonore avec un équilibrage qui met parfois clairement la rythmique en retrait et laisse surtout entendre les choeurs à d'autres moments. Si vous avez été déçus du son en live, n'hésitez pas à aller jeter un coup d'oeil aux albums du groupe ! « Winterborn », la toute première création du groupe, en 2013, est mise à l'honneur avec « I ». « Zero Gravity » a l'air d'être un morceau très attendu puisque le public s'en donne à coeur joie dans la fosse ! Tuomas Saukkonen, guitariste et chanteur, assez peu loquace entre les chansons, échange un peu avec le public avant le dernier titre, et cette première partie explosive s'achève sur « Routa Pt. 2 », un titre tout en force et en contrôle. Wolfheart a totalement assuré pour cette première partie en proposant un show aux titres variés mais toujours agressifs ! On regrette vraiment que la qualité sonore n'ait pas toujours été à la hauteur…

Setlist de Wolfheart :
1- The Hunt
2- The Rift
3- Strength And Valor
4- Call Of The Winter
5- I
6- Zero Gravity
7- Routa Pt. 2

Pendant la pause qui nous est accordée entre Wolfheart et Skyclad, je me demande comment va se passer la transition entre les deux groupes car leurs styles musicaux sont assez différents, mais je ne connais pas vraiment les prochains alors voyons ce que ça donne ! A l'arrivée des musiciens sur scène, je constate que l'apparence n'est pas du tout la même, puisque les musiciens sont habillés de façon plus sobre, sauf peut être le guitariste Dave Pugh qui me fait penser à un mousquetaire, ou peut être à un pirate, ce n'est pas encore vraiment défini… Dès la première chanson, « Earth Mother, The Sun And The Furious Host », la réaction du public montre très clairement qu'une bonne partie d'entre eux connait le groupe et est venu pour le voir ! Les acclamations sont incessantes et les paroles des chansons sont reprises en choeur sur les refrains. Je suis très agréablement surprise de voir un groupe où la violoniste, Fritha Jenkins, n'est pas là uniquement pour assurer des notes tenues en background musical. Elle bénéficie d'une place centrale dans le groupe n'hésitant pas à voler parfois la vedette aux guitaristes. C'est maintenant au tour de « Spinning Jenny », suivi de « Change Is Coming » de résonner dans la salle ! Entre chaque titre, les membres du groupe introduisent les chansons, se présentent, discutent avec le public et une excellente ambiance, presque amicale, s'instaure. Avec « Starstruck ? », Skyclad fédère toute la fosse qui reprend de façon tonitruante le refrain, encouragée par le sourire du chanteur. Petit à petit, les mélodies rappelant parfois les chansons traditionnelles écossaises ou irlandaises et le chant clair séduisent le public dans sa totalité. Je dois avouer que nous n'étions que quelques uns à ne pas vraiment réussir à entrer dans cet univers musical mais l'idée de les faire jouer après Wolfheart est, selon moi une erreur. Cependant tout le monde s'accordera à dire que le groupe assure un show absolument énorme sur scène, ne cessant de courir, sauter, chanter, headbanguer, hurler et nous encourager en souriant ! Leur présence, leur énergie et leur investissement sont tout simplement incroyables ! Les passages chantés en harmonie avec une ligne musicale minimaliste, voire inexistante, sur des titres comme « The Parliament Of Fools » et « The Queen Of The Moors » me plaisent davantage que le reste des morceaux car l'équilibre des voix est vraiment agréable et réussi. Skyclad finit son passage sous les cris du public, totalement conquis et qui en redemanderait presque si ce n'était pas au tour d'Ensiferum d'envahir la scène ! Le groupe s'est avéré être une très bonne découverte dans le sens où l'atmosphère s'est transformée pendant leur concert, le public se tenant bras dessus bras dessous dans des rondes endiablées entre deux pogos. Leur présence scénique fait extrêmement plaisir à voir, même si leur musique ne m'a pas plu plus que ça.

Setlist de Skyclad :
1- Intro (Pipes Solo)
2- Earth Mother, The Sun And The Furious Host
3- Spinning Jenny
4- Change Is Coming
5- Another Fine Mess
6- The Song Of No-Involvement
7- Starstruck ?
8- The One Piece Puzzle
9- The Widdershins Jig
10- The Parliament Of Fools
11- AnotherDrinkingSong
12- Great Blow For A Day Job
13- The Queen Of The Moors
14- Inequality Street

Le groupe principal va faire son entrée devant un public chauffé à blanc par Skyclad. J'en attends beaucoup d'Ensiferum ce soir car j'avais trouvé leur concert au Bataclan en décembre 2016 un peu mou parfois, le groupe se reposant très majoritairement sur Sami Hinkka, leur charismatique bassiste, pour assurer le show. Leur nouvel album, « Two Paths », me semble également fait, et cela a été confirmé par Petri Lindroos lors de l'interview réalisée avec lui, pour être joué en live plus qu'écouté sur CD ; les enjeux sont donc assez importants pour les Finlandais ! L'arrivée sur scène est triomphale est la salle semble enfin presque pleine. Assez rapidement, le groupe démarre avec « For Those About To Fight For Metal », un titre plein d'énergie, tiré de leur nouvel album et dont le public ne tarde pas à chanter le refrain. « Two Paths », le titre éponyme de ce nouvel album est joué ensuite, comme une suite logique et effectivement, ces morceaux sonnent beaucoup mieux en concert et ne sont pas réellement faits pour être écouté sur album. Je suis agréablement surprise de constater que tous les membres se donnent bien plus de mal pour assurer un show scénique que la dernière fois que je les ai vus. Ils changent de place sur scène, profitant de la marche sur laquelle est posée la batterie pour être toujours visibles, motivent le public et headbanguent. « Two Of Spades » est un vrai moment de plaisir et de rire puisque le groupe se met à danser. Après « King Of Storms », Ensiferum nous ramène à leur album éponyme de 2001 pour « Treacherous Gods ». Mais c'est le titre suivant, « In My Sword I Trust », qui remporte la plus grande adhésion jusque là puisque la fosse s'enflamme dès qu'il est annoncé. Poings fermés et cornes se lèvent sur le refrain tonitruant que nous prenons plaisir à hurler. « One Man Army » est le suivant hymne du groupe et il reçoit un accueil tout aussi chaleureux. On peut vous dire que le groupe a soigné sa setlist pour proposer un concert qui met en avant leur nouvel album, sans mettre de côté les anciens, et en privilégiant les morceaux à succès, parfaits pour mettre l'ambiance dans une salle déjà acquise à leur cause. Après un interlude, on retrouve « The Longest Journey », issue de l'album de 2009, puis « Two Paths » est remis à l'honneur avec « Way Of The Warrior ». Le public survolté enchaîne les pogos, walls of death et circle pit. Les slammeurs sont foule, avec parfois quelques ratés (on espère que personne ne s'est fait mal), et les hurlements résonnent entre chaque chanson. On apprend alors que l'anniversaire de Netta Skog a lieu demain et la fosse entame un « Happy birthday to you ! » retentissant, suivi de « Joyeux anniversaire ! ». L'accordéoniste nous remercie chaleureusement et prend alors le micro pour interpréter « Feast With Valkyries ». « Tumman Virran Taa » marque une très courte pause et Ensiferum repart en furie avec « Tale Of Revenge » et « Victory Song », deux morceaux très attendus qui plaisent particulièrement aux fans ! Petri, un peu joueur ce soir, nous avait annoncé qu'il s'agissait des derniers morceaux, avant d'ajouter « Ou pas ! » avec un grand sourire. Et en effet, le groupe quitte la scène mais après moins de deux minutes d'applaudissements, ils sont de retour pour jouer « From Afar » et enfin la splendide « Lai Lai Hei » qui conclue ce concert mémorable ! Ce dernier morceau ravi le public qui ne se prive pas de faire honneur au groupe pour la dernière date de la tournée. Les musiciens se regardent en riant en nous entendant continuer de hurler la chanson, comme si nous ne voulions pas que le concert se termine. Après le final, les membres lancent médiators et baguettes et distribuent des poignées de main. Le souvenir mitigé que je gardais de leur denier concert a été totalement effacé par celui de ce soir qui a été l'occasion au groupe de prouver qu'ils savent s'investir sur scène ! On meurt d'envie de les revoir après un tel concert !

Setlist d'Ensiferum :
1- Intro – Ajattomasta Unesta
2- For Those About To Fight For Metal
3- Two Paths
4- Two Of Spades
5- King Of Storms
6- Treacherous Gods
7- In My Sword I Trust
8- One Man Army
9- Intermission – Tumman Virran Taa
10- The Longest Journey (Heathen Throne, Part II)
11- Way Of The Warrior
12- Feast With Valkyries
13- Intermission – Mourning Heart
14- Tale Of Revenge
15- Victory Song
RAPPEL
16- From Afar
17- Lai Lai Hei

Ce concert était une vraie réussite et chaque groupe a assuré un show digne de ce nom ! Wolfheart était aussi puissant que dans mes souvenirs, Skyclad a réussi à emporter la foule dans son univers et Ensiferum a défendu son album à travers un show énergique et joyeux. Après le concert, les deux premiers groupes sont restés longuement devant la salle, très souriants et ravis de discuter, avec une mention spéciale pour Skyclad, mais les membres d'Ensiferum ont réellement tardé à se montrer et ni Netta ni Petri n'étaient sortis quand nous sommes partis, vers minuit. Ce manque de contact m'avait déjà marquée lors de leur dernier concert à Paris puisqu'ils s'étaient rués dans le bus en sortant, à l'exception de Sami Hinkka qui, cette fois-ci encore, n'a pas hésité à venir discuter, signer des albums et prendre des photos. Mais il y a certaines contraintes de tournée qui nous échappent sans doute et on apprécie déjà beaucoup l'accessibilité des autres groupes.

Report – WOLFHEART/SKYCLAD/ENSIFERUM – La Machine – 01/10/2017

The cold weather probably explains why we were just a hundred of people in front of La Machine du Moulin Rouge at 5:30 p.m while the doors were opening half an hour later for Ensiferum’s come back, one year after the show at the MTV Headbangers Ball Tour in December 2016 with Kataklysm, Unearth and Iced Earth. The Finish band came to introduce its new album, “Two Paths”, in live, and they are supported by Wolfheart (what a pleasure to have them back!) and Skyclad, an older band in the Folk Metal genre but totally unknown to me. The doors opened and the first arrived started to run to be close to the stage, which is really high, sorry for the small people because we wouldn’t like to spend the whole show watching at stage monitors.

After a short waiting time, during which all the public is talking and drinking some beers, which usually is a sign of great ambiance, Wolfheart come up on stage in a dark and heavy atmosphere. The four musicians stay still while the musical introduction vanishes, then “The Hunt” begins. The track is powerful and the synchronized headbang of the guitar player, Mika Lammasaari, the bass player, Lauri Silvonen, and the drummer, Joonas Kauppinen, is visually a success. It goes on with “The Rift”! The setlist is likely the same as they played on their January tour with Insomnium and Barren Earth. It’s always a pleasure so enjoy songs with violent and the atmospheric and mysterious parts. “Strength And Valor” resounds, followed by “Call Of The Winter”. The members don’t move much on stage but their show is still great since their music is not really made to dance. The bass player often introduces some of the songs, reminding us from which album they came. And it gives us a glimpse of their discography and of the evolution of their compositions. We may regret sometimes the sound quality with a balance which hides the rhythmic part behind the vocal chorus for example. If you were disappointed by the sound in live, don’t hesitate to check the band’s albums! “Winterborn”, the very first creation of the band, released in 2013, is honored with “I”. “Zero Gravity” seems to be a very expected song because the public is having a lot of fun in the pit. Tuomas Saukkonen, guitar player and singer, is not really talkative between the songs, but he says a few words before the last track which is “Routa Pr. 2”. Wolfheart did a great show with very various songs but always with strength! Our only regret is that they didn’t always had the sound quality they deserve…

Wolfheart’s Setlist :
1- The Hunt
2- The Rift
3- Strength And Valor
4- Call Of The Winter
5- I
6- Zero Gravity
7- Routa Pt. 2

During the break between Wolfheart and Skyclad, I’m wondering how the transition between the two bands will be since they belong to two really different musical genres, but I don’t really know the next band so let’s see how it is! When the musicians appear on stage, I’m surprised by the costumes, which are somehow simple, except for the guitar player, Dave Pugh” which makes me think of a pirate, or maybe a musketeer. As soon as the first song, “Earth Mother, The Sun And The Furious Host”, starts, the public clearly shows the a lot of them know the band and came to see them! The ovations are endless and the lyrics are sung by the whole pit during the chorus. I am really pleased to see a band in which the violin player, Fritha Jenkins, is not just here to play some long notes as musical background. She has a unique and major role in the band, and sometimes she steals the limelight to the guitar players. “Spinning Jenny” and “Change Is Coming” are now played on stage! Between each track, the members introduce the songs and talk with the audience in a really friendly ambiance. With “Starstruck?”, Skyclad unite the pit which sing the chorus out loud. Little by little, melodies reminding of some traditional Scottish and Irish songs and the clear vocal seduce the whole public. I must admit that we were only a few not to really get in their musical universe but the idea of making them play after Wolfheart is, according to me, a mistake. However, everyone agrees to say that the band does an amazing and huge show on stage, jumping, dancing, running, smiling and headbanging without taking a break! Their energy and their commitment on stage are just incredible! The vocal harmonic parts on a minimalist musical line on songs such as “The Parliament Of Fools” and “The Queen Of The Moors” sound more interesting to me because of the balance between the voices. Skyclad ends its show under the audience’s applause. The band was a nice discovery because they succeeded in changing the atmosphere in the concert room with the public dancing altogether in crazy round dances. The involvement on stage was really cool but I didn’t really like their music.

Skyclad’s Setlist :
1- Intro (Pipes Solo)
2- Earth Mother, The Sun And The Furious Host
3- Spinning Jenny
4- Change Is Coming
5- Another Fine Mess
6- The Song Of No-Involvement
7- Starstruck ?
8- The One Piece Puzzle
9- The Widdershins Jig
10- The Parliament Of Fools
11- AnotherDrinkingSong
12- Great Blow For A Day Job
13- The Queen Of The Moors
14- Inequality Street

The main band is about to show up on stage in front of a crazy pit. I’m expecting a lot from Ensiferum tonight because the last show at Le Bataclan in December 2016 was sometimes a bit listless, letting Sami Hinkka, the charismatic bass player, doing the main part of the job on stage. Their new album, “Two Paths”, seems to have been made to be played in live, which was confirmed by Petri Lindroos during the interview we made with him. So there is a lot at stake for the Finish band! Once on stage, the bands start quickly with “For Those About To Fight For Metal”, a track full of energy from their new album. The audience sings the chorus as often. “Two Paths” is played, as a logical following song. The tracks sound far more better in live than on CD and I am really pleased to see that every member is doing is best on stage for a greater show than last time. They move on stage, trying to stay always visible by the public which the support a lot by smiling and headbanging. “Two Of Spades” is a real moment of pleasure and laugh since the whole band starts to dance. After “King Of Strorms”, Ensiferum bring us back to the eponym 2001 album with “Treacherous Gods”. But it’s with the next song, “In My Sword I Trust”, that the pit really goes crazy! Everyone screams the chorus with happiness. “One Man Army” is the following anthem of the band and it is welcomed with the same pleasure. The band organized its setlist in a good way since they show a lot from their new album without putting aside the older ones and always trying to make us happy with their biggest successes. After a short interlude, the band plays “The Longest Journey” from their album of 2009, then “Two Paths” is again highlighted with “Way Of The Warrior”. The pit does some pogos, walls of death and circles pit. There are a lot of stage divers, and we hope everyone is alright because we saw some impressive failures. We are told that Netta Skog’s birthday is the day after so the audience starts to sing “Happy birthday” in English then in French before she stops us to thank us. She sings “Feast With Valyries”. “Tumman Virran Taa” allows us to take a little break because Ensiferum plays “Tale Of Revenge” and “Victory Song”, two tracks really expected by the fans! Petri seems playful tonight and he announces that they were the last songs “or maybe not”! Indeed, the and leaves the stage before coming back after two minutes to play “From Afar” and then the amazing “Lai Lai Hei” which end this memorable concert! This last track is a pleasure for the public which hail the band with strength. The musicians look at each other and laugh while the public keeps singing the chorus of the song as if the show would never end. The members throw some guitar picks, drums sticks and shake some hands. The memory I had of their last show had been totally erased by tonight concert. We would die to see them such a show again!

Ensiferum’s Setlist:
1- Intro – Ajattomasta Unesta
2- For Those About To Fight For Metal
3- Two Paths
4- Two Of Spades
5- King Of Storms
6- Treacherous Gods
7- In My Sword I Trust
8- One Man Army
9- Intermission – Tumman Virran Taa
10- The Longest Journey (Heathen Throne, Part II)
11- Way Of The Warrior
12- Feast With Valkyries
13- Intermission – Mourning Heart
14- Tale Of Revenge
15- Victory Song
RAPPEL
16- From Afar
17- Lai Lai Hei

This concert was a real success and each band managed to make a great show on stage! Wolfheart was as strong as in my memory, Skyclad took a huge part of the audience in its musical universe and Ensiferum defend its new album through a powerful concert! After it, the two firsts bands stayed for a long time in front of the concert room, with a special thanks to Skyclad, but Ensiferum’s members took a lot of time to come out and neither Netta nor Petri were out when we left, around midnight. I was almost expecting it since no one came out except Sami Hinkka after the show in 2016, and this time again, he was outside with us, taking pictures, signing CDs and talking with fans.