Report - Scar Of The Sun au Backstage Of The Mill le 22/02/2017
masson stphane
Journaliste

«Ce soir le Hevay Metal sera à l'Honneur avec Firewind»

Créé 22/02/2017
4466 vues

Ce soir le Backstage By The Mill accueille Firewind qui sera précédé de Scar Of The Sun et de Manimal. Une fois bien placé en première ligne mon attention est attirée par le bruit qui coure comme quoi le concert avait été supprimé de la liste des concerts de Firewind faut de participants. Il est vrai qu'il ne s'agit pas de l'affluence des grands soirs, à mon grand désarroi, mais tout de même…ayant croisé Petros Christo (bassiste) et Jo nunez (batterie) une petite heure auparavant j'avoue ne pas avoir vraiment tenu compte de cette rumeur !! Il est l'heure pour Scar Of The Sun, groupe grec, bien que formé à Londres, de Modern Metal, d'ouvrir le bal et du même coup de faire taire toutes les rumeurs. Venu défendre les couleurs de leur second album « In Flood », le groupe va nous bercer avec son métal précis et énergique ou je sent quelques influences dont celles de Paradise Lost et Dark Tranquillity. j'ai bien aimé les jolies lunettes de Terry (chanteur) lors de son entrée sur scène, une sorte de paire de lunettes type soudeur à la mode Mad Max, même si j'aurai trouvé sympa qu'il pousse le concept un peu loin. Concept Mad Max poussé plus loin ou pas voici un bon groupe de Metal qui ne laisse surtout pas indifférent en effet le public présent est très réceptif à Scar Of The Sun et ça commence à boucher dans mon dos. Voila qui est donc qui annonce une très bonne soirée qui ne fait que débuter.


Une petite pause et voici que Manimal arrive à son tour. Groupe de Power Heavy Metal suédois que je vais me faire un plaisir de découvrir ce soir surtout que les premiers échos récolté auprès du public me donnaient l'eau à la bouche. Déjà lors de l'arrivée sur scène j'aime bien le petit coté gothico-black métal dans le look avec les yeux noir à la mode panda énervé et les yeux de Samuel Nyman (chant) recouverts de lentilles à la mode dany de Craddle Of Filth. Et bien dès la première note je suis direct sous le charme de ce Metal bien speed et lourd comme je les aime. On a l'impression de se faire percuter de plein fouet et je ne suis pas le seul à aimer. Le chant aigu de Samuel n'est pas pour me déplaire bien au contraire et je confirme il me paraît bien énervé ce jeune homme...c'est d'ailleurs peut être pour calmer sa fougue qu'il débutera le dernier titre saucissonné dans une camisole de force tel un forcené diabolisé prêt à être emmené devant un exorciste…


Voici le tour tant attendu de Firewind, groupe de Heavy Metal qu'il n'est plus nécessaire de présenter je crois. Et bien chose attendue chose reçue à savoir une bonne grosse claque de Heavy Metal avec un Gus G. qui nous envoi des riffs aussi rapide les uns que les autres et le public de connaisseurs ne s'y trompe pas et ai en ébullition. Les titres s'enchainent et le temps passe trop vite Henning (chant) ne perd pas une occasion jouer avec le public alors que Bob martyrise son clavier et ne donne pas sa part au chien quand il s'agit d'envoyer des riffs de fous à la guitare. Vitesse, précision, batterie rageuse, rythmes endiablés, et j'en oublie, font vraiment parti intégrante de la définition de Firewind et je n'arrive pas à comprendre comme ce fait il qu'il n'y a pas plus de monde ce soir au Backstage By The Mill car ici on en prend plein les oreilles et on en redemande. Merci à Firewind pour le show proposé, surtout qu'après vérification sur leur page facebook la date du jour avait bien été enlevée de la programmation le matin même...