Chroniques

Rivers Of Nihil - Tournée Obscura - Jas'Rod - Marseille
Anibal BERITH
Journaliste

«Un set trop court pour une prestation remarquable !»

Créé 28/10/2016
540 vues

C' est avec détermination que le chanteur, Jake Dieffenbach, trapu au crâne rasé arrive sur scène en bermuda et grosses pompes genre Caterpillar prêt à tout dévaster sur la demi-heure de set consacré au quintet américain.

De formation récente (2009), Rivers Of Nihil délivre un death technique aux plans atmo par l'intégration de samples aériens notamment sur leur second album « Monarchy » paru en août 2015.

C' est avec le second titre de cette galette 'Perpetual Growth Machine' que le set débute.

Les premiers riffs des guitares donnent le ton du set et de la soirée placée sous le signe du tech death violent et mélodique par quelques touches prog.

Nous assistons à une prouesse technique de chacun des musiciens par le jeu carré et précis des guitaristes Brody Uttley (lead) et Jon Topore utilisant la technique du tapping pour plus d' efficacité et de rapidité d' exécution.
Le bassiste survolté Adam Biggs donne le change au batteur, Dylan Potts, tout aussi déchainé derrière ses fûts envoyant ses blasts tantôt « mid » tantôt « blast beatés » ; quel rythme et quel variété, c' est bluffant comme le groupe arrive à passer de moments très mélodiques à des plans plus brutaux dans leurs compositions.

Le chant de Jake est infaillible et puissant, hurlant toute sa hargne sur les autres titres de « Monarchy », ‘Reign Of Dreams', ‘Monarchy', ‘Sand Baptism'. Il bouge beaucoup sur scène et bien que petit, sa stature imposante invite au pogo qui se fera timoré bien que le public réponde présent assez rapidement aux sollicitations du frontman.

Un set passé comme un éclair avec tout juste le temps d'apprécier la prestation du combo délivrant ainsi six titres avec ‘Rain Eater' et ‘Soil & Seed' du premier méfait des américains « The Concsious Seed Of Light ». On en redemande sans hésiter !

Setlist : Perpetual Growth Machine / Reign of Dreams / Rain Eater / Monarchy / Sand Baptism / Soil & Seed

Photos et report : Anibal Berith