Report #Release party UNIA /APOLLINE@LeBusPalladium le 30/03/18
Ben Tardif
Journaliste

«UNIA en concert exclusif sur la Capitale à l'occasion sa tournée française !»

Créé 07/04/2018
522 vues

En ce dernier jour de mars, je vais faire une bien belle découverte : UNIA (Olivier), compositeur, multi-instrumentiste, arrangeur et réalisateur Franco - Espagnol. Fils et petit fils de musicien (Edith Piaf, Charles Trenet , Luis Mariano, Josephine Baker...) mais aussi frère de la rappeuse Pumpkin. Le décor est planté !
Pour la petite histoire et nos lecteurs qui découvrent, UNIA sort un premier album solo en 2012 "from nowwere to nowhere" , dont les droits seront rachetés par TF1 pour diverses émissions, pub,...
Pendant ce temps, Olivier vit dans l'ombre pendant plusieurs années sans pour autant chômer ! il compose, arrange pour d'autres artistes. Il réalisera d'ailleurs le dernier EP "FAR and AFTER" d'Apolline sorti en février 2018.

Côté actu, UNIA revient avec un nouvel EP [LOVE IN CAGE] aux sonorités pop / folk / world-music nourri de ses voyages autour du monde.
Il nous livre une musique sophistiquée dans laquelle s'additionne toutes ses influences (Damien Rice, Peter Gabriel, Sting, Pink Floyd… ) et dont il crée, tel un artisan, toutes les composantes.

Ce soir au Bus, un parterre de fan est présent pour l'occasion. la salle se remplit gentiment et la chaleur du quatuor commence à réchauffer l'athmosphere !
Pour l'occasion Mr Olivier UNIA est accompagné à la basse par Arnaud BOTTIN, Alexandre THIBAULT aux percus et Philippe KALFON à la gratte elec pour la promo du nouvel opus "LOVE IN CAGE". Olivier non dénué d'humour avec la blagounette qui va bien entre deux titres a su impulser tout au long de sont set, toute son energie et ses émotions pour faire passer ses messages d'amour, d'amour... et encore d'amour ! Un rock pêchu, vivant et entrainant, véhiculé par le quatuor ! Un beau coktail de talents qui donne envie de se tremousser le popotin !
Qu'une chose à dire : Vivement le nouvel album prévu pour cette fin d'année. En attendant vous pouvez venir applaudir UNIA au Printemps de Bourges le 26 avril prochain !

Suivront les excellents APOLLINE, formés en 2012 dans le Midwest français sous l'impulsion de cinq têtes brûlées venant de Blois, Tours et Paris. Fortement marquée par le stoner, elle développe son propre style à la croisée des chemins entre le blues spontané de Skip James, les roulements imposants de John Bonham (Led Zeppelin) et les guitares grisantes de Queens Of The Stone Age.

D'Influences contemporaines associées à de solides bases seventies, les morceaux du quintet sauvage sont un savant mélange entre énergie, harmonie et lyrisme ravageur. Baptisée en 2013 avec un premier album No Longer Rain (M&O Music, Believe), Apolline se démarque de ses pairs en faisant état de ses talents et de ses humeurs. Théâtrale et imposante elle n'a de cesse de rechercher la passion dévorante et sans compromis.

Sans cesse animé par un esprit de collaboration, le groupe avait désiré s'entourer de Fred Norguet (Loforora, Ezekiel) pour le mixage de leur premier album. Aujourd'hui c'est avec Olivier UNIA que la complicité s'est installée. Profitant ainsi d'une direction artistique plus globale, Apolline revient avec un nouvel ep Far And After (Hybridcore Prod, Wiseband), et l'envie insatiable d'en découdre encore et toujours avec la scène.

Très belle soirée donc avec ces deux groupes digne représentants de la scène indie rock française ! on en redemande