Chroniques
Exile
2015
Festival
Xtrem Fest 2016
Regarde Les Hommes Tomber
29/07/2016
Motocultor Festival
Regarde Les Hommes Tomber
19/08/2016
Hellfest 2017
Regarde Les Hommes Tomber
18/06/2017

Report REGARDE LES HOMMES TOMBER/DER WEG EINER FREHEIT @ LePetit Bain le 03/10/2017
Peetoff
Journaliste

«Ce concert a été une vraie transe pour une bonne partie du public qui s'est totalement laissé aspirer dans le tourbillon musical de ces deux groupes. »

Créé 03/10/2017
3802 vues

Report : Enora Nattfödd
Photo : Matthieu Lelievre

Report – REGARDE LES HOMMES TOMBER/DER WEG EINER FREHEIT – LePetit Bain – 03/10/2017

En raison d'un concert pratiquement sold-out, les seules personnes très en avance faisant la queue devant Le Petit Bain sont ceux voulant acheter directement un des rares tickets mis en vente à la salle. La tournée de présentation de l'album « Finisterre », dernier né de Der WegEinerFreiheit, débuté le 21 septembre en Allemagne, passe maintenant par la France et les échos du concert de la veille à au Ferrailleur de Nantes étaient tellement bons qu'on a de sacrées attentes pour ce soir, autant pour eux que pour Regarde Les Hommes Tomber, qui assure la première partie !

C'est dans une ambiance sombre et inquiétante que le show de ces derniers s'apprête à commencer. De grosses bougies sont allumées sur le devant de la scène, des chandeliers sur les têtes d'ampli et des bâtons d'encens un peu partout autour de la scène.Le batteur, les guitaristes et le bassiste prennent place dans cette atmosphère quasi-religieuse, encapuchonnés, dos au public, puis le chanteur fait son entrée. A ce moment là, le train infernal est lancé avec « L'Exil », suivi de « A SheepAmong The Wolves » et plus rien n'arrêtera Regarde Les Hommes Tomber ! Les morceaux s'enchaînent, tous plus violents et lourds les uns que les autres. La technicité des musiciens est bluffante et leur présence scénique est imposante malgré un spectacle majoritairement assuré par le chanteur. Celui-ci s'agenouille plusieurs fois durant les chansons, face à la batterie il implore une divinité inconnue, ou bien il frappe le sol de ses poings. La grandiloquente « Ov Flames, Flesh And Sins » résonne dans l'air ! Le groupe réussit à transporter l'ensemble du public dans son univers musical. Il est d'ailleurs moins atmosphérique que celui de Der WegEinerFreiheit, ce qui permet de bien réveiller la salle avant l'arrivée des Allemands. « …To Take Us » et « Embrace The Flames » sont les morceaux suivants. Le public, assez immobile, ne se prive pas de crier et d'applaudir entre les chansons. « Thou Shall Lie Down » précèdent « The Incandescent March » qui conclue ce show intense. Le groupe ne dit pas un seul mot du concert, que ce soit entre les chansons ou à la fin. Mais au moment de quitter la scène, leurs mains levées sont suffisantes pour comprendre qu'ils nous remercient. Ces quarante minutes ont été une très bonne introduction et on comprend l'adhésion que suscite le groupe français qui s'annonce comme très prometteur !

Setlist de Regarde Les Hommes Tomber :
1- L'Exil
2- A Sheep Among The Wolves
4- Ov Flames, Flesh and Sins
5- …To Take Us
6- Embrace The Flames
7- Thou Shall Lie Down
8- The Incandescent March

L'arrivée de Der WegEinerFreiheit sur scène ne se fait pas attendre, pas plus que le début ultra-percussif de leur concert avec « Einkehr » ! L'apparence est différente puisque les bougies ont désertés la scène et que les membres arborent des t-shirts d'autres groupes comme Belphegor pour Nico Ziska à la basse ou Dissection pour Nikita Kamprad, le chanteur et guitariste. On passe ensuite à « Der StilleFluss », tiré de leur tout premier EP, sorti en 2011 et intitulé « Agonie ». Le chanteur laisse échapper un « Merci Paris » entre les deux titres. Le bassiste et le guitariste n'hésitent pas à échanger de place pendant le concert, en particulier lors des solos. Je suis très impressionnée par le mixage absolument excellent qui permet de profiter de tous les instruments, et en particulier de la basse, essentielle aux compositions du groupe. Pour avoir pu en parler avec le chanteur, il s'avère que leur son était tellement mauvais lors de leur tournée de 2015, qui était passée par le Motocultor, que le groupe a décidé d'y apporter un soin tout particulier depuis, et on les en remercie car on retrouve la même profondeur sonore que sur album ! « Repulsion » est l'occasion de revenir vers leur précédent album, « Stellar », une merveille selon moi. Puis « Finisterre », sorti le 25 août de cette année est à nouveau à l'honneur avec « Skepsis Part I » et « Skepsis Part II ». La fosse se montre extrêmement réceptive à la musique du groupe : beaucoup headbanguent, lèvent le poing et acclament Der WegEinerFreiheit à chaque accalmie musicale. Le jeu scénique du groupe n'est évidemment pas comparable avec celui de Regarde Les Hommes Tomber, ne serait-ce que parce que Nikita tient sa guitare, mais il dégage une aura imposante et puissante. Presque tous les albums et EPs du groupe sont rappelés puisqu'on a droit au superbe « Ewigkeit » et à « Zeichen ». Les compositions sont beaucoup plus mélodiques que celles du premier groupe et je préfère les passages atmosphériques qui ponctuent leurs compositions, délicates et complexes. Après un court rappel, le groupe nous offre « Aufbruch », titre majeur de leur dernier album et qui se révèle être une merveille en live ! Leur set s'achève sur « Lichtmensch », tiré de l'album « Unstille » de 2012. Après des remerciements et des poignés de main, le groupe disparait en coulisse après un show de près d'une heure et demi et le public revient lentement à la réalité.

Setlist de Der WegEinerFreiheit :
1- Einkehr
2- Der StilleFluss
3- Repulsion
4- Skepsis, Part I
5- Skepsis, Part II
6- Ewigkeit
7- Zeichen
RAPPEL
8- Aufbruch
9- Lichtmensch

Ce concert a été une vraie transe pour une bonne partie du public qui s'est totalement laissé aspirer dans le tourbillon musical de ces deux groupes. Entre la force brute de Regarde Les Hommes Tomber et les mélodies puissantes mais aériennes de Der WegEinerFreiheit, la tournée est une vraie réussite et l'association des deux groupes offre un bon aperçu de ce qui se fait dans le Post-Black Metal actuel. L'intimité du Petit Bain était presque faite pour les accueillir et le public leur a fait honneur.