Report Ministry à l'Elysée Montmarte le 13/07/2018
Stphane Masson
Journaliste

«Qaund une icône de l'indus monte sur scène on s'incline...»

Créé 27/07/2018
655 vues

Nous sommes le vendredi 13 juillet et comme tout vendredi 13 qui se respecte soit on a de la chance soit on à la loose…
Pour moi ce sera un peu des deux.
En effet coté chance je suis servi avec Ministry à l'Elysée Montmartre avec en première partie deux groupes de renom à savoir Shaârghot et Treponem Pal.
Coté loose, des évènements indépendants de ma volonté ont fait que je suis arrivé bien à la bourre ne pouvant pas assister à une bonne partie de la prestation de Treponam Pal m'empêchant du coup de pouvoir shooter le groupe et d'avoir suffisamment de matière pour écrire un report.
Je présente donc mes excuses à Treponem Pal et promis ce n'est que partie remise.

Pour le coup j'arrive dans la salle de l'Elysée Montmartre pour les derniers morceaux de Treponam Pal et je constate que même s'il y a du monde ce ne sera pas complet ce soir ce que je n'arrive pas à comprendre vu l'affiche, bon ok il doit surement y avoir des fans qui se dorent la pilule à la plage mais tout de même…

Quoi qu'il en soit me voilà sur le pied de guerre pour la montée sur les planches de Shaârghot dans cette belle salle qu'est l'Elysée Montmartre. Est il bien nécessaire de rappeler qui est Shaârghot? Franchement je ne le pense pas mais au cas ou je vais faire une petite piqure de rappel. Shaâghot est un groupe parisien d'electro punk metal qui fait tout simplement des ravages partout ou il pose ses valises, enfin plutôt partout ou il vient poser son putain d'univers musical. Le groupe prend possession de la scène en commençant par Olivier (batterie), suivi de Bruno et Clémence (guitare et basse) et enfin Etienne (Chant) qui ferme la marche
L'on attend tous, surtout moi lol, de voir Shaârghot évoluer sur une scène de taille respectable et on se demande comment le groupe va appréhender cette situation et cet espace. La réponse ne va pas tarder à arriver et le groupe va d'entrée de jeu nous mettre un uppercut au niveau du foie avec « Black Wave » pour commencer le show. Le groupe est non seulement d'une aisance remarquable mais il évolue comme un poisson dans l'eau nous montrant ainsi qu'il est vraiment temps pour Shaârghot de prendre son envole sur de grandes scènes.
Coté public j'ai envie de dire que c'est la folie habituelle, à chaque fois que l'on voit Shaârghot c'est le bordel de partout et ce soir c'est encore parti pour être le cas. Je dirai même que chaque fois que nous voyons Shaâghot le groupe semble avoir prit en maturité le rendant meilleur que le concert précédent. Shaârghot nous servira de bons « vieux » classiques tels que « Uman iz Jaws » et « Traders Must Die » avec forcément des titres de son dernier EP «comme « Kill Your God » et « Break Your Body ».
Etienne, enfin le shaârghot pardon ira de ses petits allés retours entre la scène et le bain de foule sans oublier de barbouiller de matière noire au passage le premier rang et les photographes à porté de sa main démoniaque...et ce pour le grand plaisir de ses victimes.
Bref on en prend une fois de plus plein les gencives pour pas un rond au point que votre serviteur se retrouvait à sauter partout dans le photo-pit en tentant de faire des photos (j'étais pas le seul dans ce cas j'ai des noms…)
Le show se clôturera par la disparition du Shaârghot lors d'un slam qui l'éloignera définitivement des planches de l'Elysée Montmartre pour l'emmener à l'autre bout de la salle sans espoir pour lui de remonter sur scène ce soir.
En deux mots : MERCI SHAARGHOT

Et si il y en a qui n'ont encore jamais vu Shaârghot en live pouvez vous m'expliquer ce que vous attendez ???

Setlist :
1/ Black Wave
2/ Uman Iz Jaws
3/ Mad Party
4/ Kill Your God
5/ The Way
6/ Traders must Die
7/ Doomslay
8/ Break Your Body
9/ Azerty


Pendant que certains vont prendre une petite pause fraicheur ou clope pendant le changement de plateau voila qu'on en profite pour m'étaler bien comme il faut en mode peinture de guerre la matière noire qui a été si gentiment déposée sur mon crane tout lisse… quelque chose me dit qu'on va me regarder de travers dans le métro quand il sera temps de regagner ma tanière…


L'heure d'accueillir Ministry est arrivée et l'écran géant placé au fond de la scène s'anime et l'on y reconnaitra de nombreux symbole américain tels que le drapeau des USA, la statut de la liberté et la trogne du président actuel du pays aux 50 états.
Je pense qu'il est inutile de présenter Ministry avec ses presque 40 ans de carrière, d'innombrables albums et morceaux qui ont hissés ce groupe au rang des incontournables de la scène indus mondiale qui nous a fait l'honneur d'un nouvel et bon album album en 2018 « AmeriKKKant », nous noterons le décors en relation avec le nom de cet album (enfin avec le KKK), une déco qui fait de nombreuses allusions à l'anti fascisme.
Alors que la vidéo défile le groupe s'installe avec un Sin Quirin (guitare) bandana sur le visage à la mode des cowboys et un Cesar Soto (guitare) dissimulant son visage derrière un masque de Guy Fawkes. Et quand Al Jourgensen (chant, guitare…) se présente devant nous son aura nous imposera immédiatement le respect et l'envie d'être ballotté aux rythmes de Ministry.
Et on commence dans le bois dur avec « I Know Words » qui en plus nous permettra de voir Al s'exercer à l'harmonica. L'association de ce titre et de la tête de Trump en arrière plan suffira à foutre immédiatement le bordel dans l'assemblée.
Ministry, comme à son habitude c'est toute une ambiance et un set joué à la perfection, une machine bien huilée, et en plus ce soir Al qui a la bougeotte, il arpente la scène de gauche à droite, joue avec son micro et nous n'oublie pas de bien grimacer comme il en a l'habitude.
Ministry va faire probablement l'un de ces meilleurs concerts dans l'hexagone depuis quelques années et c'est tant mieux car je suis de la partie lol.
Il est temps pour Ministry de nous chanter sa dernière balade de la soirée avec « Bad Blood » avant de tirer sa révérence en nous laissant tout triste que cela soit déjà terminé.

Setlist :
1/ I Know Words
2/ Twilight Zone
3/ Victims of a Clown
4/ Punch in the Face
5/ Senor Peligro
6/ LiesLiesLies
7/ We're Tired of It
8/ Wargasm
9/ Antifa
10/ Just One Fix
11/ N.W.O .
12/ Thieves
13/ So What
14/ Bad Blood

Bon bah après Shaârghot et Minsitry, sans oublier Treponem Pal (pour les autres), on est un peu cassé de partout mais c'est pas grave car c'était super bon et on remettra cela dès que l'occasion se présentera...
Bonne nuit !!!




Chroniques
Festival
Hellfest 2017
Ministry
16/06/2017