Festival
Hellfest 2017
Prong
18/06/2017

Prong - Battle Of The Bays - Paris
Anibal BERITH
Journaliste

«Il y avait du groove à l'Elysée Montmartre !»

Créé 24/10/2016
1009 vues

Arrive en suivant, le trio américain Prong que je découvre pour la première fois en live. N'écoutant pas spécialement la musique des new-yorkais, j'ai quand même hâte de les voir car cela me rappelle mon adolescence avec les albums « Beg To Differ », « Prove You Wrong » ou « Cleansing ».

Le leader Tommy Victor cheveux longs noirs bien coupés, vêtu de noir, au chant et à la guitare, Jason Christopher à la coupe courte à la tendance hipster, à la basse et le batteur de génie Arturo « Art » Cruz arborant des gants sans doigts, montent sur scène devant un public plus nombreux et ravis de les voir même si cela ne se fera pas remarquer par la suite.

En effet, le public reste mou devant la prestation du trio, Tommy s'efforçant tout le set de bouger les parisiens. Seul le premier rang se plait à headbanguer dès le premier titre interprété ‘Eternal Heat' de l'album « Carved Into Stone » paru en 2012.

Le son est excellent, les titres s'enchainent et sont exécutés avec précision comme ‘Beg To Differ' et ‘Lost And Found' de l'album « Beg To Differ » paru en 1990 et marquant le premier succès du combo.

La musique est énergique, Tommy n'hésite pas à sauter comme un coreux donnant ainsi encore plus de volume et d'énergie à leur musique qui groove tout le set tellement le jeu du batteur est irréprochable. Ce dernier se permettra même au cours du set de jouer à balancer sa baguette à son tour manager venu sur scène pour le seconder dans cette prestation acrobatique.

Le groupe profite de cette tournée pour faire la promotion de leur onzième méfait « X-No Absolutes » paru en février dernier dont ils joueront les titres ‘Ultimate Authority' et ‘Cut And Dry'.

Malheureusement, le public restera de marbre tout le set des américains avec un timide mouvement sur les deux derniers titres de la prestation tirés de « Cleansing » de 1994 avec ‘Whose Fist Is This Anyway' et ‘Snap Your Fingers, Snap Your Neck'.

Un set remarquable des américains qui n'a pas été salué à sa juste valeur par un public venu voir essentiellement les monstres du thrash Exodus et du death Obituary. Dommage…

Setlist : Eternal Heat / Beg to Differ / Unconditional / Lost and Found / Ultimate Authority / Turnover / Sense of Ease / Cut and Dry / Whose Fist Is This Anyway? / Snap Your Fingers, Snap Your Neck

Auteur : Anibal Berith
Photos : Peetoff