PLEYMO / SMASH HIT COMBO : Noumatrouff vendredi 29 juin!
Rose De Lacfeld
Journaliste

«SMASH HIT COMBO, la déferlante alsacienne, qui te propulse sur orbite!»

Créé 29/06/2018
3178 vues

Tu pensais qu'un wall of death, qu'un circle pit de 600 personnes étaient impossible en club? Oui, mais ça c'était avant, avant la combinaison furieuse de PLEYMO et SMASH HIT COMBO sur une même scène.

Tu ne connais pas l'enfoncement du clou avec ta tête en guise de marteau? Alors je vais te raconter, te raconter comment le vendredi 29 juin, le Noumatrouff à Mulhouse s'est transformé en War Zone!

19 heures, devant les portes les gamers se bousculent déjà, alors qu'elles n'ouvrent qu'à 20 heures. L'attente risque d'être chaude sous un soleil de plomb. 20 heures, le taulier ouvre les portes et le public s'y engouffre impatient. On ne déroge pas à la règle, petit tour au bar, ou Nadia te sert les pintes, toujours avec le sourire.

Direction la scène, dans une salle pleine à craquer et surchauffée. On joue à guichet fermé, c'est parti pour une soirée de fou!

Les Alsaciens de SMASH HIT COMBO ouvre le bal, avec un nouveau guitariste, Charly Wick. Intro et bam, le combo survitaminé déboule sur scène et entame la première piste.
Salve d'applaudissements, et oui le groupe joue à domicile, on est fier de nos chouchous! En temps normal, le public a besoin d'un petit temps d'adaptation pour se plonger corps et âmes dans l'ambiance. Mais là, que nenni, c'est le déchainement immédiat et dès le premier morceau tu es trempé de sueur.

Flo et Paul, nous emmènent dans leur univers, constellé de saïyens et de jeux vidéos. 10 ans de carrière, ça s'entend dans la salle, toutes les paroles sont reprises en choeur. Brice, derrière les baguettes tape comme un fou furieux, tandis que Charly (guitare), Bapt (guitare) et Matthieu à la basse balancent des riffs rageur.
Les morceaux s'enchainent à la vitesse d'un tgv, pas de temps de souffler. Si tu voulais passer un vendredi pépère, c'est mort.

Place au premier circle pit de la soirée, une marée humaine s'époumonant prend forme, c'est la folie. Loin de calmer les esprits, Flo descend au milieu des fans et met ceux-ci au défit de le couper en deux lors du wall of death......Côté gauche, côté droit, les guerriers de l'espace s'affrontent et font trembler les murs. Comme dans un happy end de manga, Flo sort victorieux de la bataille. Heureusement notre chanteur est toujours en un seul morceau...Enfin je crois....

Le set touche à sa fin, et le public en redemande, même si SMASH HIT COMBO a tout donné, le groupe revient avec plaisir pour le rappel. Pas la peine de te dire que c'est l'apocalypse, les fans vont savourer jusqu'à la lie ce rapcore, magistralement interprété. Première claque de la soirée.

SMASH HIT COMBO c'est 10 ans de rap/metal, 5 albums, dont le dernier "L33T" est à te procurer sans hésitations.....Les garçons se sont défoncés devant un par-terre de fans aux anges....

Le temps d'aller faire un petit tour chez Nadia, mais si, celle qui te sert le houblon, tu te rappelles? et on y retourne. Cette fois c'est au tour de PLEYMO de dégommer ce qu'il te reste d'énergie.....

PLEYMO, ce sont, Mark, Benoit, Franck, Davy, Erik et Fred, les 6 croix de leur drapeaux....Ces garçons fêtent leur 20 ans de carrière....

Après un Hellfest, où ils furent encensés, ils nous font l'honneur de venir jouer à Mulhouse au Noumatrouff, salle qui ne leur est pas inconnue, puisqu'ils y ont joué au début de leur carrière....Mais trêve de bavardage, place à la tuerie.

On démarre à fond, malgré la chaleur qui avoisine les 100 degrés, c'est à nouveau le délire sur le floor, pogo et slam à tout va, Mark, le frontman s'étonne d'ailleurs du nombre de slammeuses et trouve ça plutôt cool.
Les titres se suivent et PLEYMO nous gratifie d'un mix de tous ses albums, finalement chacun s'y retrouve, les fans de la première heure et les nouveaux.
Devant les clameurs du public, Mark, déclare, que même si le Hellfest est quelque chose de grand, jouer dans les clubs est plus chaleureux, et pour la grande joie des Mulhousiens, c'est l'un des concerts où l'ambiance est la plus survoltée....Oui nous sommes un public chaleureux -:)

Mais ne vous y trompez pas, c'est également chaud bouillant sur scène, ça envoie du lourd, ça saute dans tous les coins, on enlève les t-shirts, la température grimpe, grimpe, grimpe.......
On ne slam pas que dans la salle, Davy finit transporté par le public, un tour en bas de la scène tout en continuant à jouer.....Tu es prêt, c'est le moment d'enfoncer le clou avec ta tête....Mark demande au public s'il sait planter, non pas les choux, mais un clou avec sa tête.....Je crois entendre à l'unisson, un oui, un ouais, ou encore un yeeeehhhh....600 têtes se balancent d'avant en arrière avec frénésie.....Le "Clouting" est né:-)

A cette heure-ci tu ne ressemble plus à rien, mais tant pis, tu es chaud et tu en veux toujours plus.....PLEYMO l'a bien compris....Deuxième wall of death de la soirée, il faudra aller au cadastre un de ces jours, les murs du Noumatrouff ont certainement bougé de quelques centimètres....
C'est bientôt la fin, arrivée trop vite comme toujours, quand c'est bon.....On se calmera plus tard, deuxième circle pit dantesque.....

PLEYMO à tout balancé et revient pour deux rappels.....Le groupe n'a rien perdu de sa prestance, de son énergie et de sa sympathie. On souhaite allègrement un nouvel opus et encore 20 ans de carrière......

La soirée s'achève, les fans sont conquis, avant de tirer le rideau je tenais à remercier Sebastien Binder, Charly Wick, Live Colmar, Rock In Hell Festival et toute la Team du Noumatrouff, sans qui ce concert n'aurait pas eu lieu!

Photo/Live Report
Rose de Lacfeld.